Pour les petits nouveaux ou futurs inscrits :
Apparemment les courriels d'activations arrivent sporadiquement ; si vous ne recevez rien, n'hésiter pas à me faire parvenir un courriel direct ;)

Aquaponie à Paris

Liens vers d'autres sites intéressants
[AM]
Ancien membre
Messages : 10621
Enregistré le : mar. 12 juin 2012 à 15:46

Re: aquaponie à Paris

Message par [AM] » mer. 26 nov. 2014 à 12:47

Juste baisser les charges de la main d'œuvre serait un grand pas.
... Hmmmm, quand on a accédé aux demandes des restaurateurs de baisser la TVA et leurs charges salariales, t'as l'impression que le prix du poulet/frites en terrasse a baissé ou qu'il y a eu une vague d'embauche style tsunami ? :roll:
Accessoirement, je préfère niveler par le haut salaires et protection sociale que mettre toute la main d’œuvre agricole sur la grille des clandestins cueilleurs de fraises en Espagne... On peut agir sur les intermédiaires et leurs pratiques outrancières, on peut agir sur l'éducation des enfants au bien-manger, on a quand même pas mal de leviers autres que cette éternelle rengaine des charges-trop-élevées.
Ou alors on arrête de respirer, et on fera pleiiiiiin d'éconocrocs, au grand bonheur des comptables théoriciens du libéralisme.
C'est mon avis et je l'partage 8)

Avatar du membre
Tritium
Aphoriste
Messages : 6285
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2013 à 16:54
Localisation : Isère

Re: aquaponie à Paris

Message par Tritium » mer. 26 nov. 2014 à 12:50

trams02 a écrit :Je doute qu'un mec intoxiqué porte plainte parce qu'il à fait ses courses dans la poubelles.
Apparemment si :
"Et un jour, fatalement, quelqu’un a fini par être victime d’une intoxication alimentaire. Suite à cela, un procès à été intenté à la grande surface ayant laissé le clochard récupérer de la nourriture avariée, et ce, avec le soutien d’associations d’assistanat. La grande surface a été condamnée pour mise en danger de la vie d’autrui et empoisonnement…si le clochard était décédé, on aurait parlé d’homicide involontaire…"/quote]
Faudrait chercher, mais s'ils le font ce n'est clairement pas "pour faire chier les SDF"

Et comme Bulles, je pense que baisser les charges ne sert qu'à augmenter le profit.
Les poissons sont des animaux à sang froid.
Les poissons mangent les crevettes.
Il ne faut pas vendre l'exuvie des crevettes avant qu'elles n'aient mué.

Avatar du membre
Guillaume_851
Messages : 2846
Enregistré le : ven. 14 mars 2014 à 22:11
Localisation : Rhône-Alpe, Ain, Meximieux

Re: aquaponie à Paris

Message par Guillaume_851 » mer. 26 nov. 2014 à 12:53

On fouille dans les poubelles et on se plaint d'une intoxication alimentaire :shock:

Astaras
Captain Iglo
Messages : 782
Enregistré le : ven. 22 mars 2013 à 11:28
Localisation : Talence (33)

Re: aquaponie à Paris

Message par Astaras » mer. 26 nov. 2014 à 13:05

Tout le monde est fautif de toute façon, du particulier, à l'industriel, en passant par les politiques.

Je suis d'accord Tritium, certaines pratiques visent surtout à se protéger. Certains gueulent contre le gaspillage (ce qui est normal), mais à l'inverse quand on donne et qu'il y a un problème, tout le monde se retourne contre toi :roll:

En parlant des particuliers, quand je vois toutes ces maisons avec grand jardin composé uniquement d'une "pelouse-piscine-2 arbres", sans le moindre légume qui pousse ... :cry:
Allez, moi aussi un jour j'aurais un jardin, pourvu qu'il soit assez grand pour y faire pousser tout ce que je veux (car y a pas à dire, malgré les restes de légumes décomposés, en pots ça pousse moins bien que dans la terre de mes parents) :mdr:

Sinon, concernant le libéralisme (= liberté d'entreprendre, libre concurrence ...), il faut quand même se rendre compte, malgré ses défauts (car dans toute liberté certains abusent), que c'est le système qui, au monde, a permis de diminuer le plus la pauvreté. Au niveau mondial quand on voit le changement que ça apporté dans de nombreux Pays (l'évolution du quotidien des populations coréennes ou chinoises par exemple est vraiment impressionnant). Et concernant les "c'était mieux avant", allez donc vivre au moyen-âge, voir si les conditions étaient bonnes pour le peuple ... Et pour les 30 glorieuses ... bien le système économique était déjà libéral et le mot mondialisation était déjà utilisé à cette époque (la différence c'est que de 10 pays à se partager le gâteau Terre, on est passé à presque tous, qui eux aussi veulent ou voudraient du "miracle" libéral).

Avatar du membre
Lysemna
Messages : 3311
Enregistré le : jeu. 11 sept. 2014 à 23:05
Localisation : Auvergne (63)
Contact :

Re: aquaponie à Paris

Message par Lysemna » mer. 26 nov. 2014 à 13:30

trams02 a écrit :Heureusement il y a quand même des épiceries sociales et des magasin associatif. Mais, pour ces derniers, c'est surtout du bio donc on n'en revient au même point, c'est "cher".
Lysemna a écrit :j'ai à manger pour plus d'une semaine et tout du bio pour 15€
Lysemna a écrit :L'année dernière, j'avais 1 semaine de légumes bio issus tout droit du producteur pour 4€ le panier hebdomadaire !
Wait, what ?
Le bio n'est pas si cher quand on s'adresse directement à un producteur qui ne profite pas outrageusement de son label.

trams02
Messages : 266
Enregistré le : mer. 25 sept. 2013 à 7:46

Re: aquaponie à Paris

Message par trams02 » mer. 26 nov. 2014 à 13:38

[AM] a écrit :Hmmmm, quand on a accédé aux demandes des restaurateurs de baisser la TVA et leurs charges salariales, t'as l'impression que le prix du poulet/frites en terrasse a baissé ou qu'il y a eu une vague d'embauche style tsunami ?
C'est clair que j'avais totalement zappé le passage à 5.5 parce que rien n'a bougé :?
Astaras a écrit :allez donc vivre au moyen-âge voir si les conditions étaient bonnes pour le peuple

Bah,c'était cool des gosses à 13 ans la fin de vie à 45 au moins y'avait du roulement ;)
Astaras a écrit :Sinon concernant le libéralisme, c'est le système qui, au monde, a permis de diminuer le plus la pauvreté.
Il y a de plus en plus de millionnaires malgré la "crise" alors que le changement de tranche des impôts met les gens de plus en plus dans la merde....Donc oui c'est cool mais pas pour tout le monde.
Tritium a écrit :Apparemment si
:shock: Truc de fou.....
Merci pour le lien.
J'vais déménager en Corée du Nord au moins j'aurais l'impression d'être heureux même si en période de famine les cadavres jonchent les rues :roll:

Avatar du membre
domi03
Grande œutesse
Messages : 8701
Enregistré le : dim. 23 août 2009 à 8:02
Localisation : Allier, Bourbon l'Archambault

Re: aquaponie à Paris

Message par domi03 » mer. 26 nov. 2014 à 14:01

trams02 a écrit :C'est vrai que t'es bien placée pour nous en parler. Est ce que le fait de donner ou vendre à bas prix les œufs nuirait à ton commerce? Perte de crédibilité des produits de qualité que tu sors d'habitude, consommateurs qui ne veulent plus payer le prix fort pour un produit équivalent en qualité gustatif et nutritionnel etc...

C'est quoi ton mode de distribution? Particulier, coopérative, grande distribution? Est ce que tu est subventionnée sur le quantitatif?
Je mange les œufs cassés, je donne les œufs non vendables à des amis, souvent en échange de légumes... Je ne peux pas les vendre "légalement", je pense que les services sanitaires seraient capables de nous faire fermer boutique!
Nous vendons à des magasins bio, des boulangeries bio, un proxi, deux boucheries (à Grenoble!...), une AMAP, un Drive fermier, des marchés, une plateforme bio qui sert cantines...

Il ne faut pas oublier que le gaspillage à la source est aussi dû à ce que la moyenne des gens ne veut pas d'une pomme tachée, d'une tomate pas bien ronde, d'une carotte fourchue, ou d'un sac d'oranges dans lequel une est abimée... Alors, si ça ne se vend pas, on le jette! Mais j'ai aussi vu un producteur/marchand de pommes se faire taper sur les doigts car il vendait des pommes non calibrées...

[AM]
Ancien membre
Messages : 10621
Enregistré le : mar. 12 juin 2012 à 15:46

Re: aquaponie à Paris

Message par [AM] » mer. 26 nov. 2014 à 14:09

D'où ma certitude que, comme beaucoup de choses, la soluce à long terme, c'est l'éducation : les parents, l'école, la société doivent faire en sorte que nos enfants deviennent des Citoyens avec une tête bien faite qui leur permette de ne pas se laisser prendre au chant des sirènes (qu'elles soient déguisées en journalistes, pérorent aux tribunes politiques ou créent des publicités hypnotiques, et ce ne sont que quelques exemples).
Pas des lapins Duracell qui font la course aux grandes écoles ou glandouillent les pouces palmés à liker à tort et à travers.

Astaras
Captain Iglo
Messages : 782
Enregistré le : ven. 22 mars 2013 à 11:28
Localisation : Talence (33)

Re: aquaponie à Paris

Message par Astaras » mer. 26 nov. 2014 à 14:38

trams02 a écrit :
Astaras a écrit :Sinon concernant le libéralisme, c'est le système qui, au monde, a permis de diminuer le plus la pauvreté.
Il y a de plus en plus de millionnaires malgré la "crise" alors que le changement de tranche des impôts mettent les gens de plus en plus dans la merde....Donc oui c'est cool mais pas pour tout le monde.
Va voir mon beau-père qui a connu des famines (des vraies, avec des millions de morts), ou n'importe-quel gars dans plein de pays qui luttent pour vivre (guerre ou pour trouver de quoi manger au jour le jour), tes histoires de soi-disant pauvreté/impôt va les foutre en rogne. Statistiquement, d'après l'INSEE, on est en dessous du seuil de pauvreté, néanmoins je ne me considère pas pauvre (il suffit de bien gérer les dépenses) et en tant que français j'ai un mode de vie que beaucoup au monde m'envieraient.
Oui le libéralisme crée des ultra-riches et en appauvrit certains, mais il permet de sortir de la misère, la vraie, de nombreuses populations (même si, comme dit plus haut, le fait de partager le gâteau nous coûte cher, à nous, français).

Sinon l'éducation est très importante et un point clé, c'est clair. Néanmoins il restera toujours des cons qui n'en ont rien à carrer ou qui préfèrent l'enrichissement personnel (j'ai en vu certains, pêcheurs pros entre autres, après avoir vu de quoi ils étaient capables au bassin d’Arcachon) ^^

Avatar du membre
Tritium
Aphoriste
Messages : 6285
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2013 à 16:54
Localisation : Isère

Re: aquaponie à Paris

Message par Tritium » mer. 26 nov. 2014 à 14:46

domi03 a écrit :Je ne peux pas les vendre "légalement", je pense que les services sanitaires seraient capables de nous faire fermer boutique!
Voila, tu as tout dit...
La "gaspillage" est légalement une question sanitaire.
Tout comme interdire de fumer ou boire de l'alcool est une question de santé publique, d'économiser sur le coût de traitement des cancers des fumeurs.

On pourrait proposer :
"Diminuer de 10% le gaspillage, mais 0,1% de vos enfants mourront d'intoxication alimentaire, et vous serez responsables."
Que choisissez-vous ?
Les poissons sont des animaux à sang froid.
Les poissons mangent les crevettes.
Il ne faut pas vendre l'exuvie des crevettes avant qu'elles n'aient mué.

krik92
Messages : 876
Enregistré le : sam. 11 oct. 2014 à 0:54
Localisation : colombes 92
Contact :

Re: aquaponie à Paris

Message par krik92 » mer. 26 nov. 2014 à 15:21

En tant que distributeur:

Tu jettes: tu es visé par la presse.
Tu donnes: la presse attend la faute d’hygiène pour t'en balancer plein la tronche.
Y'a un autre coupable donc!

Puis entre nous, les associations alimentaires (du moins sur paris) c'est opportunisme & trafics en tout genre :/

Avatar du membre
domi03
Grande œutesse
Messages : 8701
Enregistré le : dim. 23 août 2009 à 8:02
Localisation : Allier, Bourbon l'Archambault

Re: aquaponie à Paris

Message par domi03 » mer. 26 nov. 2014 à 15:44

Nous donnons les excédents à la banque alimentaire, mais ils doivent être de la même qualité que ceux qui sont vendus. Et les personnes qui bénéficient de ces dons sont très difficiles sur ce qu'on leur donne: par exemple, ils ne veulent pas de pâtes en sachet, ils veulent des pâtes cuisinées en boites :shock:

[AM]
Ancien membre
Messages : 10621
Enregistré le : mar. 12 juin 2012 à 15:46

Re: aquaponie à Paris

Message par [AM] » mer. 26 nov. 2014 à 15:51

Probablement parce qu'il est plus facile de faire réchauffer une boîte de raviolis (ou pas) que de faire cuire des nouilles quand on habite à l'hôtel ou dans des conditions précaires...

Avatar du membre
Gerarducomptoir
Vrai bourricot
Messages : 3595
Enregistré le : mer. 23 oct. 2013 à 11:25
Localisation : Villefranche / Saone (69)

Re: aquaponie à Paris

Message par Gerarducomptoir » mer. 26 nov. 2014 à 16:04

[AM] a écrit :
Juste baisser les charges de la main d'œuvre serait un grand pas.
... Hmmmm, quand on a accédé aux demandes des restaurateurs de baisser la TVA et leurs charges salariales, t'as l'impression que le prix du poulet/frites en terrasse a baissé ou qu'il y a eu une vague d'embauche style tsunami ? :roll: Accessoirement, je préfère niveler par le haut salaires et protection sociale que mettre toute la main d’œuvre agricole sur la grille des clandestins cueilleurs de fraises en Espagne... On peut agir sur les intermédiaires et leurs pratiques outrancières, on peut agir sur l'éducation des enfants au bien-manger, on a quand même pas mal de leviers autres que cette éternelle rengaine des charges-trop-élevées. Ou alors on arrête de respirer, et on fera pleiiiiiin d'éconocrocs, au grand bonheur des comptables théoriciens du libéralisme. C'est mon avis et je l'partage 8)
J'le partage aussi

L'histoire du patronat étouffé par les charges, est en partie vraie, quand on a la tête dans le guidon et du mal a sortir du bénéfice , on se dit que si on donnait pas tout ça a l'état...

Le raccourci est simpliste, et ne regarde que par un bout de la lorgnette.

A l'heure actuelle, la concurrence (pas que sur le plan alimentaire) est mondialisée. Vouloir être "compétitif" dans un cadre mondialisé revient en fait , et très basiquement a deux choix :
- Niveler par le bas les salaires , les prestations sociales, les prix etc... pour qu'on en vienne au niveau des pays dits émergents et la, effectivement on pourra concurrencer
-Tenter de tirer par le haut les habitudes de tout un chacun, de façon à ce qu'a terme, ce soit ces pays émergents, qui rejoignent nos niveaux de salaires/prestations sociales

Bien sur c'est caricatural a l’extrême, et vu les niveaux de pauvreté extrême dans le monde, l'homogénéité n'est pas a l'ordre du jour, mais en fond, c'est bien ce qui se joue.

Je te rejoint également sur l'éducation. a 100%.
Va voir mon beau-père qui a connu des famines (des vraies, avec des millions de morts), ou n'importe-quel gars dans pleins de pays qui luttent pour vivre (guerre ou pour trouver de quoi manger au jour le jour), tes histoire de soi-disant pauvreté/impôt va les foutre en rogne. Statistiquement, d'après l'INSEE, on est en dessous du seuil de pauvreté, néanmoins je ne me considère pas pauvre (il suffit de bien gérer les dépenses) et en tant que français j'ai un mode de vie que beaucoup au monde m'envieraient.
Oui le libéralisme crée des ultra-riches et en appauvrie certains, mais il permet de sortir de la misère, la vraie, de nombreuses populations (même si comme dit plus haut, le fait de partager le gâteau nous coûte cher à nous français).
Il a sorti de nombreuses populations de la famine, au détriment d'autres. L'Afrique n'a jamais eu la possibilité d'exploiter ses énormes richesses a causes du système libéral (mais aussi de l'indigence politique ambiante encouragé par "l'occident" certes)

Le problème majeur du libéralisme est qu'il est une pyramide parfaite : tout en haut on a les archis riches, puis on descend vers la masse et la richesse individuelle est au prorata, et chaque "classe" (pour reprendre une théorie souvent débattue) profite de celle du dessous.

Dans la lorgnette "France" le libéralisme a certainement permis de gros progrès dans notre niveau de vie, mais il a aussi considérablement ralenti l'évolution dans d'autres pays

Notre niveau de vie actuel, nous le devons en grande , a travers le système libéral a l'exploitation massive de populations étrangères qui, sur une lutte des classe mondialisé représenteraient la populace crasse, tandis que nous, populace "occidentale" représenterions une certains classe aisée, dominée par des hyper riches. La encore c'est simplifié, mais on se rend quand même sacrément compte que le libéralisme repose sur une base exploitée , ou qu'elle soit.

Le souci, c'est que toutes les classes ont tendance a vouloir monter , et , si jusqu’à maintenant on a su remplacer la base (les ouvriers/mineurs européens qui vivaient dans une misère crasse ont été remplacés par les Chinois/Africains) , il va y avoir un moment ou on ne pourra plus faire "monter" les plus bas, faut d'avoir des remplaçants.

C'est ce qui se passe aujourd'hui : les émergents veulent leur part du gâteau, nous voulons conserver nos acquis les deux objectifs semblent incompatibles. Qui va maintenant fournir la base de travail corvéable pour enrichir la minorité que nous sommes quand les émergents seront a notre niveau?

Du coup l'objectif que je cite en début de mon message, qui devrait être de tendre vers une convergence sociale et économique mondiale, se heurte aux principes même du libéralisme

On est dans une impasse, et ce système libéral qui a certes enrichi ou sorti de la misère une belle quantité de populace va toucher ses limites face au monde Globalisé.
Après la chute de L'URSS on parlait de "fin de l'histoire" (j'le sais j'avais 1 an :mdr: ) mais l'histoire idéologique est loin d'être finie, et l'argumentaire disant que "le libéralisme c'est le moins pire" ne sera certainement plus vrai. L'histoire se renouvelle, l'Humanité aussi, et croire que le libéralisme est ancré dans le marbre , uniquement parce que dans l'Histoire, rien n'a été fait de mieux (et encore on peut en débattre) C'est faire injure aux capacité d'évolution de l'humanité qui ont émaillés l'histoire.

Après tout, il n'y a pas si longtemps, la Démocratie était encore vue comme un système utopique, et le totalitarisme comme la seule voie possible. Et un jour, l'histoire a fait son œuvre, et on se demande comment les gens pouvaient penser a a l'époque. Il en ira de même pour ce système libéral

[AM]
Ancien membre
Messages : 10621
Enregistré le : mar. 12 juin 2012 à 15:46

Re: aquaponie à Paris

Message par [AM] » mer. 26 nov. 2014 à 16:14

Amen.
Et pour ce qui est des "masses corvéables", il faut bien réaliser que grâce aux progrès techniques, on a de moins en moins besoin de "force brute" (de "machines humaines") et qu'inéluctablement, on va vers plus de rentabilité en moins de temps. Le plein emploi est une utopie imbécile : elle n'est valable que dans la mesure où les chevaux-vapeur, l'électricité ou le génie humain n'ont pas encore totalement donné leur mesure. Inutile de mettre les sous-titres : "travailler plus pour..." est pour moi une ineptie. Il faut travailler mieux, et il faut surtout que tous aient accès à un moyen de gagner leur vie. Le travail doit être partagé et être au service de l'homme ; pas l'inverse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités