Pour les petits nouveaux ou futurs inscrits :
Apparemment les courriels d'activations arrivent sporadiquement ; si vous ne recevez rien, n'hésiter pas à me faire parvenir un courriel direct ;)

Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

C'est utile, c'est beau... Mais c'est aussi du boulot !
Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2149
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Sylwingeï » jeu. 01 oct. 2015 à 0:25

J'ai commencé à réduire les 2 bac incriminés à 8h/J mais y a déjà des filaments qui repartent...
Bougon et râleur de service Image

Avatar du membre
discusaigon
GODCJ
Messages : 1980
Enregistré le : lun. 10 juin 2013 à 7:01
Localisation : Colombes 92
Contact :

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par discusaigon » jeu. 01 oct. 2015 à 2:42

Tu ne serais pas un poil impatient ? :mdr:

Avatar du membre
irenedelse
Messages : 1385
Enregistré le : jeu. 19 févr. 2015 à 15:13
Localisation : Paris

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par irenedelse » jeu. 01 oct. 2015 à 14:32

Tiens, j'ai parlé trop vite, l'autre jour : ma boule à crevettes, qui est devant la fenêtre et prend le soleil toute la journée, a zéro problème d'algues... Mais évidemment, avec les crevettes, ça fait très peu de pollution et beaucoup de consommation d'algues. :wink:
"The majority of Vertebrates are fish, goddammit!" — Darren Naish

Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2149
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Sylwingeï » jeu. 01 oct. 2015 à 22:28

Possible oui :mrgreen:
J'allume à 12h et j'éteins à 20h. Je vais bien voir cela après 1 mois.
La lumière du soleil doit y jouer mais les autres bacs du bureau en prennent aussi et ne sont pas affectés.
Bougon et râleur de service Image

Avatar du membre
discusaigon
GODCJ
Messages : 1980
Enregistré le : lun. 10 juin 2013 à 7:01
Localisation : Colombes 92
Contact :

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par discusaigon » ven. 02 oct. 2015 à 5:46

Ma théorie personnelle (doublée d'un peu d’expériences empiriques quand même) est qu'il vaut mieux un éclairage assez intensif sur une courte durée qu'un éclairage normal sur une longue durée.
Les algues étant moins évoluées que les végétaux "supérieurs", devraient être plus sensibles aux périodes de "noir" car elles n'ont pas d'organes (tiges/racines) pour stocker les nutriments.
De mon coté je partirais carrément sur une base de 6 heures/jour pour augmenter ensuite.
Les bacs du secrétariat de mon boulot reçoivent le plein soleil (ils sont collés à une fenêtre Est-Sud) et il y a des algues mais en quantité normale, sans explosion. Le plein soleil dure environ 3-4H entre 11H00 et 14H00 selon les saisons et il n'y a pas d'autre source d'éclairage.

Si tu chauffes ton eau tu peux aussi baisser un peu la température car dans les études sur l'eutrophisation, il est reconnu que la température de l'eau est l'un des facteurs principaux des boom d'algues (avec les phosphates+ nitrates + ...).

Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2149
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Sylwingeï » ven. 02 oct. 2015 à 13:50

Je vais rester à 8h pour l'instant si dans deux mois cela ne change pas je baisserai à 6.
Bougon et râleur de service Image

Ralke
Messages : 455
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 à 9:56
Localisation : Tarn

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Ralke » ven. 27 nov. 2015 à 20:30

Alors là, c'est un sujet pour moi, vu que mon bac est lui aussi particulièrement envahi de filamenteuse et que j'ai passé des mois à échafauder des plans de plus en plus rigolos :D pour les faire régresser.

D'abord, on est d'accord, d'après les photos, c'est de la filamenteuse spirogyra.
Ce qu'on peut dire d'emblée, c'est qu'avec une infestation qui s'étale sur la durée, le problème sera extrêmement ennuyeux à résoudre, puisque cette algue à croissance ultra rapide produit tout un arsenal de toxines et autres inhibiteurs de croissance contre les autres végétaux. Quand on a une invasion de filamenteuse, on ne s'en rend pas nécessairement compte, mais on assiste très vite à une guerre chimique totale.
Et plus l'invasion se prolonge, plus l'eau est saturée de substances rendant laborieux tout retournement de situation en faveur des autres espèces végétales.

Les plantes et autres algues à croissante lente n'ont quasiment aucune chance d'enrayer le processus invasif, surtout si les conditions d'apparition (exposition lumineuse trop forte/longue, phosphates/nitrates, etc., tout a été écrit ici par les autres) ne sont pas corrigées.

C'est pas que je ramène tout à moi, mais mon bac est prédestiné à subir de très puissantes invasions filamenteuses : à cause de l'exposition à la lumière solaire, même indirecte.

Du coup, j'ai déjà essayé quelques expériences sur des contenants différents et suis en mesure de rapporter ce qui marche à coup sûr de ce qui n'a pas encore marché.

Ce qui marche à tous les coups :

- le black out, on s'en sera douté, est radical : avec ses variantes plus ou moins efficaces selon le degré d'application des mesures préconisées (tapis de flottantes type petites lentilles, réduction drastique de l'intensité/durée d'éclairage...).

- mon problème venant de la luminosité, je n'ai pas senti le besoin de toucher aux paramètres de l'eau. De toute façon, en poubellariophile intégriste, j'ai décidé de ne jamais me servir du moindre instrument de mesure de ph, de minéraux, etc. Je n'ai même pas encore acheté de thermomètre aquatique.

En revanche, j'ai poussé loin la recherche vis à vis de l'introduction de bébètes.
Et question bestioles, y'a des trucs qui marchent. Du tonnerre de Dieu, même.

- l'introduction de têtards : franchement radical, c'est de la folie. Pas besoin d'en mettre beaucoup en plus. Problème : selon les espèces, c'est illégal (toutes les autochtones en fait), et cela ne marche qu'une partie de l'année, puisque les têtards deviennent progressivement carnivores et finissent par se barrer de toute manière, une fois métamorphosés en princes charmants.
Mais j'insiste tout de même sur ce point : quelles que soient vos conditions de bac mer**ques à souhait, même avec de la lumière solaire en permanence, vous n'aurez très vite (une semaine maxi) plus un flocon de filamenteuse avec seulement une petite dizaine de têtards dans un 200l. Avec des têtards d'espèces exotiques cela doit fonctionner aussi (sauf certaines espèces tout de suite carnivores) ; après, selon moi, on ne devrait jamais introduire une espèce pour le seul objectif utilitaire à court terme, mais plutôt prévoir la conservation et l'intégration de l'espèce en question, au regard de son projet de bac.
C'est aussi pour cela que je ne parle pas des poiscailles, que ce soit les tanks lourds (carpes) ou les pitis trucs (vairons, bouvières, etc.) qui pourraient peut-être ajouter une aide ponctuelle.
Ce type de solution, un peu comme la guerre chimique commerciale à outrance (que je n'évoquerai même pas, par idéologie et pure réprobation), permet à tout le monde de continuer comme si de rien n'était, en oubliant les causes sans ressentir les symptômes.
L'irresponsabilité dans toute sa splendeur. Assumée.

- l'introduction de végétaux type contre-mesure (ça fait sérieux, comme un débriefing militaire) : pas n'importe quel végétal, pour les raisons exposées précédemment, rapport à la guerre chimique livrée par les filamenteuses.
Pas de secret ni de miracle : de la pousse ultra-rapide, et des capacités de résistance avec leurs propres batteries de lutte chimique. J'ai nommé la cerato et le myriophylle. Eh oui. C'est pas compliqué, la cerato, qui a déjà été indiquée comme adjuvant de poids dans la lutte contre la filamenteuse, est réellement une tueuse de filamenteuse. Bien plus que le myriophylle qui, plongé dans un bac infecté, se contentera de continuer à croître et survivre.
Après, il faut que le bac soit de petite contenance et baigne dans une quantité ahurissante de cerato, façon bain de pied pour mycose (cette analogie, je n'espérais plus la placer, je dois avouer). Certains objecteront que le résultat est le même quel que soit le végétal à pousse rapide. Eh ben non. Dans un bac vraiment infesté (croyez-moi), l'algue peut prendre pied en moins de quelques heures sur n'importe quel végétal non équipé et l'étouffer-ronger en quelques jours, ne laissant qu'une tige principale en voie de pourrissement vert-brun, qui sert en outre littéralement de bouffe à filamenteuse ET de support de colonisation supplémentaire.
Donc, la cerato, ultra massivement, et pas seulement en surface, où elles ne serviront au mieux qu'à établir une zone d'exclusion limitée, sans pour autant garantir une victoire totale et encore moins rapide. Il n'est même pas impossible que la cerato puisse perdre la guerre chimique et régresser petit à petit.

Y'en a d'autres, des armes chimiques, y compris dans le registre éponges et bébètes à cils, mais franchement, vous avez le temps de mourir de vieux avant de récupérer ces trucs plutôt rares si vous ne les avez pas déjà, qui sont fragiles par ailleurs, et qui se révèleront moins efficaces encore que le myriophylle et carrément moins prolifique. Sans utilité. Simplement, vous pourrez observer ce que veut réellement dire ce type de guerre, quant toutes les zones sont colonisées excepté un no man's land autour des créatures résistantes. Plus besoin de lire de l'héroïc fantasy, la bataille du gouffre de Helm, c'est en direct.


Déjà tenté, avec des résultats... disons décevant.

- l'introduction de physes, planorbes, gammares, vers de toutes les couleurs... : OK, ces bestioles bouffent aussi de la filamenteuse. Dans certaines conditions, elles ne boufferont même plus que cela (pour la bonne raison qu'il n'y aura plus rien d'autre), ou recycleront la merdasse verte rejetée par les bouffeurs d'algue primaire. Mais baste, le fait qu'elles survivent dans un monde vert floconneux ne veut pas du tout dire qu'elles feront disparaître lesdits flocons. Leur population s'adaptera simplement et en tirera sa subsistance. Point barre.
Situation rigolote : les gammares. Les gammares sont rigolotes tout le temps, d'accord. Mais les voir se faire un nid grouillant DANS de la floconneuse et bouffer leur propre habitation sans faire pour autant baisser la quantité d'algue, c'est bizarre.
Et décevant donc.


Pas encore tenté, mais de mon humble avis, sans doute aussi efficaces que les têtards, en plus d'être légal :

- l'introduction de crevettes : réputées folles d'algues et autres films dégeu-beurk, je suis persuadé que ce sera mon St Graal de l'année prochaine. Je n'attends que le début du printemps pour commander des desmaresti auprès d'un type en toute légalité. Je vous tiendrai forcément au jus.

M'étant auto-proclamé expert en invasion de filamenteuse, je vous confesse de suite que j'ai encore des filamenteuses, malgré mes soi-disant trouvailles (qui ne sont en fait pas très originales).
Par pur entêtement anti-chimique de commerce, localiste (la cerato est elle-même une invasive amerloque, pour la plupart des spécimens trouvés in situ ou en boutique), légaliste (pour les têtards) et low (no) -techien (pour la durée d'exposition à la lumière du soleil).
Du coup, j'éprouve une certaine satisfaction à voir résister les myriophylles (la variété européenne, siouplé) et autres microbêtes en attendant l'arrivée potentiellement miraculeuse de mes crevettes. En attendant ? BAAARBAPAPAAA !

Avatar du membre
Stalker
Messages : 3810
Enregistré le : mar. 05 juin 2012 à 9:48

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Stalker » ven. 27 nov. 2015 à 20:41

tl; dr

Avatar du membre
domi03
Grande œutesse
Messages : 8702
Enregistré le : dim. 23 août 2009 à 8:02
Localisation : Allier, Bourbon l'Archambault

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par domi03 » ven. 27 nov. 2015 à 20:46

Quel courage de taper tout ça :D Bien écrit et explicite, merci :D

Avatar du membre
Stef
Saint
Messages : 651
Enregistré le : dim. 20 mai 2012 à 10:53
Localisation : Yvelines

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Stef » ven. 27 nov. 2015 à 22:27

Dans mon bac, j'ai des ampullaires bleus, rien ne leur résiste, et pourtant ils m'ont été donné comme non mangeur de plantes ! j'attrape des filamenteuses dans mon bassin et je leur donne et tout disparaît en quelques jours ! j'ai l'impression qu'ils bouffent même les lentilles !
J'ai mis un bulleur dans mon Low Tech™, c'est grave ? #StopSecte #666 #psychorigidus #Illuminati :mrgreen:

Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2149
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Sylwingeï » sam. 28 nov. 2015 à 0:28

Ampullaire, rien que ce nom signifie désert, si tu oublies leur feuille de salade quotidienne...
Sinon invasion toujours pas enrayée.
Ralke selon toi le black-out je peux le faire combien de temps sans nuire à mes plantes?
Têtard je m'y risquerais pas, trop peur qu'il bouffent les juv de crevettes.
Bougon et râleur de service Image

Ralke
Messages : 455
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 à 9:56
Localisation : Tarn

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Ralke » sam. 28 nov. 2015 à 1:24

Désolé Stalker, comme cela faisait quelque temps que je n'étais pas passé, je me suis oublié côté pavés. Peux pas te promettre de ne pas le refaire :mrgreen: .

J'avoue que je n'ai pas testé les ampullaires (raisons à la fois localistes ET légalistes) ; Ils sont à ce point efficaces, Stef ? Parce que si les conditions du bac ne favorisent pas les invasions, tu peux mettre des paquets de filamenteuse, il est tout à fait possible que ce soient les conditions du bac qui les fassent disparaître aussi vite que les brouteurs eux-mêmes. Je ne dis pas qu'elles se dissolvent toutes seules (encore que c'est tout comme, vu les organismes qui entrent en jeu), mais elles se font bouffer ou se décomposent et n'arrivent pas à se renouveler suffisamment pour ne pas disparaître en quelques jours/heures selon les quantités apportées, le nombre de brouteurs consentants et la densité d'organismes facilitant la décomposition végétale.

Pour le black-out, Sylwingeï, franchement, cela dépend de tes plantes. Avec certaines, qui feraient de la photosynthèse au fin fond des abysses, tu peux aller très loin dans la privation de lumière. Avec d'autres, tu amocheras les plantes en même temps que les algues, même si les algues sont très sensibles à ce facteur-là.
Lors de mes tests hors bac principal, deux plantes s'en sortaient très bien avec une luminosité fort réduite (moins de 6h par jour, c'est dire) pendant presque deux semaines, période au bout de laquelle je n'avais plus un flocon de filamenteuse : la cerato, sans surprise, qui en outre permet de jouer aussi le rôle de couvercle flottant, et l'élodée. Au passage, indiquons que l'élodée produit aussi des molécules toxiques anti-algues. Point positif pour toi, ces deux saletés de plantes sont très courantes, y compris à l'extérieur. Tu en récupèreras facilement, au pire en boutique. Point négatif pour ceux que cela préoccupe : espèces invasives chez nous. A ne pas balancer n'importe où après "usage". De plus, l'élodée a tendance à décréter : "j'y suis j'y reste" et fiche des racines partout pour s'étendre agressivement au détriment de tes autres plantes.
Parfois, le remède doit être aussi surveillé que le mal que l'on souhaite traiter. Franchement, j'ai préféré mes bonnes vieilles filamenteuses.

Il faut encore garder à l'esprit que supprimer les filamenteuses sans modifier les paramètres qui ont permis l'invasion, c'est selon la méthode employée (au hasard, le black-out) reculer pour mieux s'en payer une autre de suite après le retour à la normale des conditions antérieures.
En effet, la filamenteuse de base ne disparaît jamais tout à fait. Elle est présente partout, en potentielle invasive. Elle n'attend que la première occasion et des conditions favorables, quel que soit le bac, pour réapparaître. Raison pour laquelle, sauf à accueillir des hôtes permanents dont la fonction est de pouvoir ignorer les paramètres en cause, il faut au plus vite s'attaquer auxdits paramètres, lesquels sont principalement dus, comme d'autres l'ont très vite souligné, à la luminosité et au type de plantes du bac.

Hum, j'arrête de pérorer, sinon, ça va faire un autre pavé :D .

Avatar du membre
domi03
Grande œutesse
Messages : 8702
Enregistré le : dim. 23 août 2009 à 8:02
Localisation : Allier, Bourbon l'Archambault

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par domi03 » sam. 28 nov. 2015 à 8:19

Stalker a écrit :tl; dr
:?: :?:

Avatar du membre
Deacon
Joe le Taxon
Messages : 172
Enregistré le : jeu. 07 août 2008 à 13:37
Localisation : Toulouse

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Deacon » sam. 28 nov. 2015 à 8:21

Ceratophyllum invasive chez nous ?Je ne suis pas sûr qu'invasive soit le bon mot pour une plante indigène, même si elle est plutôt cosmopolite.
D'ailleurs elle se fait plutôt rare dans ma région, au contraire :mrgreen: (Attention je ne suis pas en train de dire de rejeter la cerato dans la nature hein)
Modifié en dernier par Deacon le sam. 28 nov. 2015 à 8:36, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Scarlett
Messages : 1457
Enregistré le : dim. 14 déc. 2014 à 8:52
Localisation : Canchy (Somme, Picardie)

Re: Ras le (censuré) de ces foutues filamenteuses

Message par Scarlett » sam. 28 nov. 2015 à 8:30

domi03 a écrit :
Stalker a écrit :tl; dr
:?: :?:
tl; dr = too long; didn't read (trop long, pas lu).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité