Pour les petits nouveaux ou futurs inscrits :
Apparemment les courriels d'activations arrivent sporadiquement ; si vous ne recevez rien, n'hésiter pas à me faire parvenir un courriel direct ;)

Le poubellarium optimalisé

Une mise à disposition de techniques, méthodes et réflexion
Répondre
Avatar du membre
pacu
Messages : 1207
Enregistré le : dim. 13 mars 2005 à 19:04
Localisation : 67

Le poubellarium optimalisé

Message par pacu » jeu. 18 oct. 2007 à 20:46

Dans un cadre de verdure magnifique, peuplé de plantes parfois méconnues, et dont nombre sont en fleurs malgré la saison, le concept de poubellarium a été optimalisé.
A la fois esthétique, d'aspect naturel, peuplé d'espèces rares; agencé pour occuper un petit espace le plus efficacement et joliment possible: voici le poubellarium hollandais.

C'est donc début octobre que nous partons visiter ce jardin de rêve.
Le premier poubellarium que nous voyons est un grand pot en terre cuite.
Placé au soleil, non enterré, il subit de fortes variations de t°: l'eau peut passer de 15 à 35°C le même jour.
Il fallait donc un poisson capable de supporter ces variations thermiques: Aphanius sophiae, un killie libanais.

Image

Un peu plus loin, un bassin contient Umbra krameri, un poisson européen.
Image

Ensuite nous traversons une terrasse bordée de buissons en fleurs, pour arriver aux petits bassins, véritable batterie de poubellarium.
Image

Les récipients sont enterrés, plantés, et comportent des plantes flottantes sans en être toutefois envahis.
Une autre photo pour vous donner une idée du diamètre de ces cuvelles:
Image

Dedans on trouve 3 espèces d'Aphanius, 2 espèces de macropodes (opercularis et ocellatus), et aussi des poissons plus courant: Brachydanio rerio, Tanichthys albonubes...
Que voici d'ailleurs:
Image

Image

Non, ce n'est pas un poisson rouge, c'est un Barbus conchonius.

La Salvinia est de belle taille:
Image

Image

Les cuvelles les plus proches de la palissade ne sont jamais au soleil. La différence de t° est très nette par rapport à ceux qui sont au soleil une partie de la journée.
Il fallait donc un poisson qui supporte le froid: Girardinichthys, un goodeidé qui ne supporte pas une t° supérieure à 20°.

La plupart des récipients sont donc enterrés, en hors sol il y a la vasque en terre cuite et ce bassin:
Image

Ce dernier bassin contient des Aphanius mento. Ils passent l'hiver dehors, mais pas dans ce bassin qui n'est pas assez profond.
Ils vont aller dans une des cuvelles rondes pour l'hiver. Ces petits bassins n'ont pas un grand diamètre mais sont profonds. Ce sont des auges de maçon, et pour les rendre plus profonds il en empile 2.
Image

Ensuite il les colle ensemble et découpe le fond de celui du haut.
De la sorte il obtient un grand volume à moindre frais.
Pour les poissons réputés sauteurs (comme les macropodes), il remplit moins le bassin.

Quand nous sommes passés chez lui, certains poissons étaient déjà rentrés. (On était quand même en Hollande, et début octobre)
La Fishroom est une petite pièce dont la porte s'ouvre sur le jardin.
La pièce n'est pas grande, mais chaque centimètre carré est rentabilisé.
Image

Il y a de grands bacs (150 litres environ) et de petits, alignés sur tout le tour de la pièce, et sur plusieurs hauteurs.
La pièce est chauffée à 25°; les bacs les plus hauts sont à cette t°, ceux situés près du sol sont à 18°.
Certains poissons sortent l'été en extérieur, d'autres sont toute l'année dans la fishroom, suivant l' espèce.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité