Pour les petits nouveaux ou futurs inscrits :
Apparemment les courriels d'activations arrivent sporadiquement ; si vous ne recevez rien, n'hésiter pas à me faire parvenir un courriel direct ;)

Crevettes et classification

Une mise à disposition de techniques, méthodes et réflexion
Répondre
Avatar du membre
pepejul
P.R.O.F.
Messages : 6861
Enregistré le : mar. 15 mars 2005 à 22:10
Localisation : MARSEILLE...
Contact :

Crevettes et classification

Message par pepejul » mer. 05 sept. 2012 à 13:40

J'aimerais juste rappeler ici quelques notions de vocabulaire de base qui faciliteraient (je pense) les échanges...

On qualifie d'ESPECE un groupe d'individus interfécondset présentant un grand nombre de ressemblances physiques, physiologiques et génétiques. Une espèce est définie par son nom latin (ou nom scientifique) basée sur la classification binomiale de K.von.Linnée. Le nom du genre (groupe d'espèces proches) avec majuscule, nom spécifique en minuscule, le tout en italique : exemple : l'écrevisse à patte grêles est une ESPÈCE dont le nom latin est : Astacus leptodactylus.

Image

Astacus astacus ou écrevisse à pattes rouges est une autre espèce du même GENRE. Ces deux espèces sont proches et sont bien définies dans la nature (zone de répartition, mode de reproduction, biotope préféré...Etc peuvent être différents ce qui permet aux deux espèces d'être bien distinctes.

Astacus astacus :

Image

Après il existe plusieurs GENRES qui sont proches génétiquement et on les regroupe en FAMILLES. Exemple la famille des ASTACIDES regroupe tous les GENRES proches (Astacus, Pacifastacus, Austropotamobius )

Ça c'est dans la nature... c'est relativement simple quand les espèces sont bien distinctes. lien pour identifier les espèces d'écrevisses : http://www.pecheloisir.fr/2016-apropos.php

Parfois deux espèces d'un même genre (plus rarement de genres différents au sein d'une même famille) cohabitent et réussissent à avoir une descendance fertile : on parle alors d'HYBRIDATION (un HYBRIDE est donc un animal issu du CROISEMENT de deux individus appartenant à deux espèces différentes.

exemple le TIGRON :

Image

Au sein d'une même espèce il existe des variations INTRASPECIFIQUES expliquant la variété des caractères visibles. Cette variation intraspécifique est due à des mutations naturelles qui vont modifier tel ou tel caractère pour une lignée d'individus (il existe par exemple des variations de coloration naturelle et répartie plus ou moins au hasard au sein d'une population)

malheureusement ça se complique en cas d'espèce "domestique"... en effet la SÉLECTION artificielle par l'homme permet de conserver ou d’accentuer une mutation particulière que l'on veut mettre en avant.

Un exemple connu : Neocaridina heteropoda

Image


au sein de l'espèce "sauvage" Neocaridina heteropoda il est apparu une variation rouge (mutation naturelle d'un gène déterminant les pigments de la carapace). Cette mutation a été sélectionnée par des particuliers qui, en ne gardant que les individus les plus rouges a permis de sélectionner une SOUCHE rouge appelée alors RED CHERRY. C'est une VARIETE rouge de Neocaridina heteropoda. on l'écrit : Neocaridina heteropoda var. red

Image

Il existe de nombreuses variétés au sein de cette espèce (sp green = souche de Neocaridina heteropoda var. green, yellow etc...)

Image Image

Une SOUCHE n'est jamais durable sans sélection (en effet de nombreuses mutations continuent à venir se produire au sein de la population). Certaines souches sont dites "non pures" si de temps en temps quelques bébés retrouvent un caractère de l'espèce "sauvage" (transparent par exemple) lié à certains gènes encore présents chez les individus.

ON NE PEUT PAS PARLER D'HYBRIDATION dans le cas ou des variétés d'une même espèce se mélangent. Un croisement sp.green X Red cherry ne donne pas un hybride... c'est simplement un croisement de deux variétés de Neocaridina heteropoda sélectionnées.

Ce petit rappel me parait important d'autant plus que les espèces de crevettes ne sont pas encore bien déterminées en aquariophilie... Si chacun faisait l'effort d'utiliser le nom scientifique complet (Neocaridina heteropoda var. red) en complément du nom d'usage RED cherry par exemple ce serait déjà plus simple... On évite de parler d'hybridation à tort et à travers... on ne confond plus souche et espèce....

Allez on va y arriver !

Image

Petit test : dans la phrase suivante " J'ai une belle souche d'hybrides de Sp green et de Red crystal que je veux croiser avec des heteropoda"...retrouve et identifie toutes les erreurs commises.... je ramasse les copies dans une heure
Avatar que jamais...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité