Pour les petits nouveaux ou futurs inscrits :
Apparemment les courriels d'activations arrivent sporadiquement ; si vous ne recevez rien, n'hésiter pas à me faire parvenir un courriel direct ;)

La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelleux

Tous les délires, les déviations & autres digressions hors-sujet
Avatar du membre
Gerarducomptoir
Vrai bourricot
Messages : 3595
Enregistré le : mer. 23 oct. 2013 à 11:25
Localisation : Villefranche / Saone (69)

La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelleux

Message par Gerarducomptoir » lun. 05 sept. 2016 à 17:39

Salut Salut

J'ai besoin de m'épancher quelque part, d'écrire un peu sur ma vie, et vu que je passe mes journées à raconter des conneries sur ce forum, je me suis dit que raconter un peu mes conneries serait pas si différent...

Bon pour ceux qui me connaissent désolé de l'intro, mais on sait jamais, j'aurai peut être du public ( :shock: )

Donc voila, ma fille est née il y a un an et demi (le 12/12/12 ) , en plein dans mon changement d'orientation professionnelle. J'avais décidé de quitter l'entreprise familiale pour un taff moins prenant, plus "cool" et mieux payé.

Après un an dans ce taff, rien ne fonctionnait, je me suis mal habitué au rythme, la nature du travail me plaisait pas... pas très loin de la déprime, et forcément ca se ressentait sur mon couple, ça s'est d'autant plus ressenti que ma femme a fait une vraie grosse dépression à la rentrée 2015 (elle était instit) et que ça ne m'a pas arrangé sur ce plan...

Bref, je voulais partir de ce taff, faire autre chose, changer d'air. D'autant que l'entreprise allait très mal, et que je savais bien qu'elle ne survivrait pas longtemps. Mon patron m'a alors proposé mon challenge actuel : monter une société de vente au détail sur les locaux de ladite société. mon rêve quoi... Je savais que ça serait au moins un peu (voire beaucoup) au détriment de ma vie de famille, mais je voyais de toute façon ma vie se déliter devant moi par l'inaction et mon mal être au travail, j'ai donc dealé avec lui.

Les débuts sont parfaits : les clients plutôt au rendez vous, une implication totale... mais ma femme commençait à ressentir mon éloignement et à me le reprocher vertement (alors qu'elle savait que les 3-4 premiers mois allaient être très compliqués pour moi) ce que je prenais assez mal, en me noyant encore davantage dans le travail.
Bref tout le cocktail pour que ça aille mal, et effectivement ça allait mal, d'autant que de son coté ma femme s'était lancée dans une reconversion comme secrétaire médicale, qui se passait plutôt bien , mais lui donnait peu de repos surtout avec la petite.

Là dessus, je revois une amie de longue date, le genre d'amie dont on est amoureux quand on est jeune, et qu'on oublie jamais tout à fait. Je la revois donc, et on reprend nos conversations d'ado là ou on les avait laissées 8 ans plus tôt... une osmose, une harmonie... et de fil en aiguille elle m'avoue qu'elle a toujours été amoureuse de moi...et je doit admettre que moi aussi...

A ce stade là, vous sentez les embrouilles ? bah c'est pas fini...

On se décide pas à franchir le cap (on a tout les deux quelqu'un), jusqu'au jour où... l'inévitable se produit, et on s'embrasse. Je vous décris pas la sensation, tout ça, on est pas dans un roman... mais pfff le méga choc...

De fil en aiguille on va de plus en plus loin, on se voit de plus en plus souvent...et ...bref je vous fait pas un dessin...re-choc...mon dieu...

Le gros souci, c'est qu'elle a une maladie qui rend la conception d'enfant très compliquée et qu'elle est en plein protocole pour une FIV, elle me fait donc comprendre qu'elle est toute disposée à partir avec moi, mais qu'il faut que je le sache avant que le protocole soit lancé (avec son mec)

Je tergiverse, j'hésite, je tiens encore à ma femme (et je pense à ma fille) ... et je me décide à partir avec elle mais après que le protocole de FIV soit enclenché. 25% de réussite, je me dit "ça peut rater" même si au fond je lui souhaite pas, elle veut tellement un bébé... bref ça marche..

On continue de se voir, on continue de s'aimer, et je sais plus quoi faire... elle peut plus quitter son mec, moi psychologiquement j'ai déjà quitté ma femme, mais j'ai tellement peur d'être seul ...je me sens comme une merde. Mais tant que je continue à la voir, ça va, je garde l'espoir qu'elle change d'avis et quitte quand même son mec enceinte.

Sauf que là, le couperet tombe : on peut plus se voir, elle veut se consacrer à son bébé. je le prends très mal, j'insiste lourdement, je crois que je lui fais de la peine... j'arrive pas à revenir en arrière, à renoncer à elle... pourtant j'ai toujours ma femme et ma fille.

Et j'en suis là, je me sens tellement seul, j'ai tellement l'impression que j'ai gâché ma vie, que je pourrai jamais recoller avec ma femme après avoir été si près de la quitter, après même l'avoir quitté dans ma tête, mais que je pourrai non plus jamais être avec l'autre.

Alors j'essaie de me noyer dans le travail, mais même là, ça tourne pas comme je voudrais, Juillet août c'est pourri, et la société pour laquelle je bossais avant et sur laquelle reposait une partie du business plan a fini par être liquidée, rendant l'avenir incertain.

Voilaaaaaaaaaaaaa je l'avais jamais écrit, j’attends pas forcément de solution miracle (il y en a pas) ni même de réponse, j'avais juste besoin de le partager quelque part...

Avatar du membre
domi03
Grande œutesse
Messages : 8702
Enregistré le : dim. 23 août 2009 à 8:02
Localisation : Allier, Bourbon l'Archambault

Re: La vie sexuello-proffesionello-sentimentale des poubelle

Message par domi03 » lun. 05 sept. 2016 à 18:17

Eh bien, Gégé, dure la vie... :( Ton histoire ressemble à celle de beaucoup, je pense, qui n'ont pas toujours le courage de l'écrire... Je ne sais quoi dire pour t'aider, je ne te connais pas assez pour ça. Je conçois que ça doit être très dur! Effectivement, pense à ta fille, pense à ce que tu trouvais de bien chez ta femme, et essaie de créer de bon moment à tous les trois. Je crains que la vie professionnelle actuelle soit souvent la mort des couples, et qu'il faut arriver à garder un équilibre entre le boulot et la famille, ce qui est dur quand on a sa propre entreprise, j'en sais quelque chose... Je pense bien à toi :)

Avatar du membre
Tritium
Aphoriste
Messages : 6291
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2013 à 16:54
Localisation : Isère

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par Tritium » lun. 05 sept. 2016 à 20:54

Y'a juste un truc que j'ai pas compris... Ta femme est au courant ?
Les poissons sont des animaux à sang froid.
Les poissons mangent les crevettes.
Il ne faut pas vendre l'exuvie des crevettes avant qu'elles n'aient mué.

Avatar du membre
Gerarducomptoir
Vrai bourricot
Messages : 3595
Enregistré le : mer. 23 oct. 2013 à 11:25
Localisation : Villefranche / Saone (69)

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par Gerarducomptoir » lun. 05 sept. 2016 à 21:11

En partie seulement

Elle sait que j'étais à deux doigt de partir , elle sait avec qui , mais pas jusqu'où c'est allé ... J'arrivais pas à la regarder dans les yeux sans lui dire une partie de la vérité

Avatar du membre
Tritium
Aphoriste
Messages : 6291
Enregistré le : jeu. 17 oct. 2013 à 16:54
Localisation : Isère

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par Tritium » lun. 05 sept. 2016 à 21:51

D'accord.
Ben je te souhaite bon courage pour remettre de l'ordre dans ta vie :(
Les poissons sont des animaux à sang froid.
Les poissons mangent les crevettes.
Il ne faut pas vendre l'exuvie des crevettes avant qu'elles n'aient mué.

Avatar du membre
couacpc
Messages : 339
Enregistré le : mar. 28 juin 2016 à 20:20
Localisation : Saint-Aignan, Loir-et-Cher (41)

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par couacpc » mar. 06 sept. 2016 à 6:27

Si je peux me permettre.
Retire ce forum, il n'a pas a être lu par des inconnus comme moi.
Ta démarche d'en parler est une bonne chose, de l'écrire tout autant mais cible les personnes à qui le faire : choisis les en MP, choisis dans ton entourage proche, choisis un professionnel. Tu peux aussi l'écrire juste pour toi, mettre des mots sur le papier cela soulage.
Mais sincèrement si ton amie, ta femme, voire ta fille, apprennent un jour l'existence de ce forum public c'est la catastrophe assurée.
Bon courage à toi.
Et pourquoi pas un poubellarium ?

Avatar du membre
domi03
Grande œutesse
Messages : 8702
Enregistré le : dim. 23 août 2009 à 8:02
Localisation : Allier, Bourbon l'Archambault

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par domi03 » mar. 06 sept. 2016 à 7:27

couacpc a un peu raison, aussi je propose que ces pages soient supprimées rapidement, dès que tu auras eu quelques réponses et éventuellement des soutiens par MP :)

Avatar du membre
Gerarducomptoir
Vrai bourricot
Messages : 3595
Enregistré le : mer. 23 oct. 2013 à 11:25
Localisation : Villefranche / Saone (69)

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par Gerarducomptoir » mar. 06 sept. 2016 à 7:49

Franchement ?

Je m'en fous que ce soit lu et encore plus par des inconnus . Au contraire .

Au moins ça me rappelle mon niveau de connerie

Avatar du membre
Carine
Coupée
Messages : 1212
Enregistré le : ven. 31 oct. 2014 à 13:49
Localisation : Echirolles (38)

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par Carine » mar. 06 sept. 2016 à 8:05

Bonjour Gérard,
Je comprends ta démarche, étant passée en partie par là, connaissant des amies qui sont passées également par ce chemin.
Par contre je rejoins couacpc, ce ne serait pas agréable pour ton épouse ou de la famille / ami de passer sur ce forum et de découvrir l'entière vérité de cette façon...
Serait-il possible de passer une partie des messages en privé, uniquement accessible par les membres ? Je sais que cela se fait sur certains forums.
Bon je vais faire un longue réponse que je vais la taper sur word puis faire un copié collé.. à toute.

Avatar du membre
fretka
Perle des Alpes
Messages : 3866
Enregistré le : mer. 13 août 2008 à 12:09
Localisation : martigny, Suisse

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par fretka » mar. 06 sept. 2016 à 8:22

Je ne crois pas qu'il y ait de conneries qui aient été faites...
On essaie toute sa vie durant de faire du mieux que l'on peut, et les sentiments sont des choses que l'on ressent et que l'on ne peut pas choisir de ne pas ressentir.
Quelquefois, on se dit par après qu'on aurait pu faire différemment, mais pour moi, il faut aller de l'avant car remuer le passé et se dire qu'on a fait faux n'est pas vrai et ne sert pas à grand chose.
Tu n'as rien fait de faux, tu as simplement vécu, et tu peux encore te faire une vie géniale, mais dans le futur, pas dans le passé.
Bonne chance et regarde toutes les belles choses que tu as devant toi!
Il n'est pas de plus grand crime que de se substituer à la conscience d'autrui...
Ce doit être ça, après tout, le bonheur: la satisfaction de ne pas être l'autre...

Avatar du membre
Gerarducomptoir
Vrai bourricot
Messages : 3595
Enregistré le : mer. 23 oct. 2013 à 11:25
Localisation : Villefranche / Saone (69)

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par Gerarducomptoir » mar. 06 sept. 2016 à 16:51

Le plus dur c'est d'avancer , de renoncer au choix qu'on a fait, pour se porter vers un autre

Je suis sûr que je pourrai reconstruire quelque chose avec ma femme , je suis sûr qu'il reste des sentiments, et pas qu'un peu, mais une fois qu'on a fait le chemin dans sa tête qui mène à la rupture, quand on y a été près, je trouve ça à la limite de l'hypocrisie de "tenter"

Cela étant, il semblerait que je n'ai pas d'autres choix , et que je n'ai de toutes facon rien à perdre : Au pire ça marche en somme.

Avatar du membre
domi03
Grande œutesse
Messages : 8702
Enregistré le : dim. 23 août 2009 à 8:02
Localisation : Allier, Bourbon l'Archambault

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par domi03 » mar. 06 sept. 2016 à 17:11

J'ai trouvé un jour cette vidéo, que j'ai trouvée magnifique...

Avatar du membre
Calino
Admin
Messages : 7194
Enregistré le : mer. 09 mars 2005 à 10:58
Localisation : Yvelines

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par Calino » mar. 06 sept. 2016 à 17:37

Gerarducomptoir a écrit :Salut Salut

J'ai besoin de m'épancher quelque part, d'écrire un peu sur ma vie, et vu que je passe mes journées a raconter des conneries sur ce forum, je me suis dit que raconter un peu mes conneries serait pas si différent...

Bon pour ceux qui me connaissent désolé de l'intro, mais on sait jamais, j'aurai peut être du public ( :shock: )
Image
Verbaliser, même du bout des doigts, n'est jamais inutile :idea:
(avant que LoverBoy ne pointe et je ne préciserais pas quoi, fretka adorait que je la verbalise du bout des doigts, souvent 4 fois par nuit !)
Image Les petits pois sont rouges
:twisted: Mettez des majuscules, des accents et des mots français ! :wink:

Avatar du membre
fretka
Perle des Alpes
Messages : 3866
Enregistré le : mer. 13 août 2008 à 12:09
Localisation : martigny, Suisse

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par fretka » jeu. 08 sept. 2016 à 6:59

:roll:
@ Domi: Belle vidéo! Merci
Il n'est pas de plus grand crime que de se substituer à la conscience d'autrui...
Ce doit être ça, après tout, le bonheur: la satisfaction de ne pas être l'autre...

Avatar du membre
Gerarducomptoir
Vrai bourricot
Messages : 3595
Enregistré le : mer. 23 oct. 2013 à 11:25
Localisation : Villefranche / Saone (69)

Re: La vie sexuello-professionello-sentimentale des poubelle

Message par Gerarducomptoir » jeu. 08 sept. 2016 à 7:08

C'est vrai qu'elle est chouette

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités