Pour les petits nouveaux ou futurs inscrits :
Apparemment les courriels d'activations arrivent sporadiquement ; si vous ne recevez rien, n'hésiter pas à me faire parvenir un courriel direct ;)

phytoépuration et bassin low-tech

Un peu comme un poubellarium, mais permanent
Répondre
Avatar du membre
Scarlett
Messages : 1457
Enregistré le : dim. 14 déc. 2014 à 8:52
Localisation : Canchy (Somme, Picardie)

Re: phytoépuration et bassin low-tech

Message par Scarlett » dim. 08 mars 2015 à 10:04

Bonjour tout le monde! pas repassée par le forum depuis un moment mais contente de voir que ce sujet continue à intéresser. Quelques réflexions en vrac par rapport aux échanges récents:
- Ce n'est pas parce que les roseaux sont faucardés l'hiver qu'ils ne font plus rien. Une plante qui hiverne n'est pas une plante morte, ses racines sont toujours là, et c'est ça, la partie la plus intéressante de la plante pour la phytoépuration. Par ailleurs, comme il y a plusieurs espèces de plantes, elles ne sont pas toutes aussi "paresseuses" l'hiver.

- le lagunage et la phytoépuration, c'est proche mais ce n'est pas la même chose. Donc pour le lagunage, je ne sais pas, mais pour la phtyoépuration, non, ce n'est pas particulièrement assujetti à un ensoleillement de malade. Et tant mieux pour nous d'ailleurs, parce que Domi, je sais pas, mais nous, on est dans la Somme, où je trouve le climat délicieux, mais il paraît qu'il y a des gens qui trouvent qu'il y fait souvent mauvais... :mrgreen:

- oui, il y a un broyeur avant le premier bac planté. Il y a aussi une vanne pour alterner entre les deux moitiés de premier bac planté tous les 15 jours, ce qui permet aux plantes et aux bactéries de bien épurer ce qu'on leur envoie. 15 jours de travail, 15 jours de repos. Cette alternance peut se faire automatiquement ou manuellement.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités