Pour les petits nouveaux ou futurs inscrits :
Apparemment les courriels d'activations arrivent sporadiquement ; si vous ne recevez rien, n'hésiter pas à me faire parvenir un courriel direct ;)

Le poubellarium

Un poubellarium, ça consiste en quoi ?
Avatar du membre
fredisa
Messages : 100
Enregistré le : ven. 10 mai 2013 à 9:38
Localisation : grenoble

Le poubellarium

Message par fredisa » ven. 27 sept. 2013 à 9:41

J'ai fait un exposé pour mon club aquariophile que je n'ai pas eu le temps de vous soumettre avant, afin que vous me donniez votre avis... :roll: on croit qu'on a le temps, et puis après on est à la bourre :mdr:

Ça a donné ça:

1. Poubellarium
« Question philosophique : le poubellarium est-il à l'aquariophilie, ce que la montgolfière est à l'aéronef ? »

Avant d'entrer dans le vif du sujet, une dernière question : N'aurions-nous pas besoin d'un écosystème quasi-suffisant pour enfin regarder, droit dans nos bottes, mère nature ?

1 Définition
Le poubellarium définit un récipient quelconque, en extérieur, destiné à accueillir plantes, microfaune, et poissons/crevettes, exception faite, du poubellarium-mère, qui ne contient pas de poissons/crevettes.
Le poubellarium-mère a la vocation de maintenir les souches animales, et d'ensemencer les autres poubellariums/aquariums.
Alors que nous sommes au taquet pour avoir une filtration savamment compartimentée, et, un débit calculé, le poubellarium, lui, fonctionne sans pompe, ni lampe, ni chauffage.

2 Historique
Mouvement ayant sa source en 2004 dans les Yvelines, qui reçut un accueil réfractaire, voir agressif.
Pour libérer un aquarium, une Guppy fut mise dans une poubelle de 80L remplie depuis quelques temps. Le poisson y fut finalement oublié, et c'est au mois d'octobre qu'elle fut récupérée dans une eau à 11°. Le poisson était plus grand, plus vif, et plus coloré que ses congénères, et fit par la suite des pontes 2 fois plus productives que les autres.
Ces mêmes personnes, ouvrirent donc un site début 2005, qui se nomme Poubellarium International Connection, qui compte 64 utilisateurs de plus de 100 messages pour 471 inscrits (à ce jour 09/09/2013)
Le travail qui fut fait ensuite, jusqu'à ce jour, a été de rassembler les éléments naturels pouvant améliorer les conditions de vie en poubellarium.
Étymologie

Origine : poubelle est un matronyme localisé en Champagne et Bourgogne, et représente un sobriquet qui signifie peu belle (source[/url),
 avec le suffixe -rium- qui signifie lieu ou structure ([url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Aquarium]source
).
Le mot fut ainsi assemblé, à l'encontre des conventions scientifiques, puisque, si le suffixe est latin, le radical ne l'est pas.

Concept
L'idée étant de recréer un écosystème le plus naturel possible, pour un investissement financier minimum.
En effet, il ne suffit pas de poser une poubelle, d'y mettre de l'eau, puis, plus tard, des poissons, pour que ça marche....encore que.
Attention
Force est de constaté que, si d'un côté les poubellariums interpellent et nous donnent mille raisons de ne pas y croire, d'un autre côté, les poissons qui en ressortent sont plus grands, plus vifs, plus colorés, que s'ils étaient restés dans leur aquarium.

3 Objectifs

Réservoir nourriture
Le poubellarium peut être envisagé comme une réserve de nourriture, nécessitant peu, voire pas d’entretien, dans lequel on viendra prélever des spécimens difficiles à maintenir en bac habité par des prédateurs.

Résidence no stress VS aquarium
Offrir aux poissons compatibles, une résidence secondaire, dans laquelle :
les manifestations naturelles extérieures sont respectées. Lumière, vent, pluie, orage, pleine lune...
une nourriture vivante (larve de moustique, insectes échouant sur l'eau), s'invite à tout moment, en plus de l'ensemencement opéré par nos soins.
le calme d'un environnement sans pompe électrique les rapproche de la vie sauvage.
La source visuelle de stress ne peut venir que du haut, leur offrant le fond du bassin comme refuge, à contrario d'un aquarium qui a les parois vitrées.

Maintien des souches achetées
Le poubellarium fonctionnant avec des crustacés, et des mollusques, il peut être envisagé de les acheter, plutôt que de les cueillir en nature, pour s'assurer qu'ils ne soient pas parasités. Dans ce cas, un poubellarium-mère sera consacré au maintien de ceux-ci pour ne pas avoir à en racheter chaque année.

Observation
Que ce soit sur un balcon, ou dans un jardin, le poubellarium peut nous amener à observer la nature différemment, puisqu'elle s'y invite, et interagit avec lui.


4 Éléments

Réservoir, cuve
Lavée et désinfectée, tout est bon à prendre dans le choix de la cuve. Il faudra bâcher l'intérieur si le matériau utilisé n'est pas compatible avec la vie qu'elle va accueillir.
On préférera un minimum de 120L, et un bon ratio de surface eau/air comparé à la hauteur d'eau.
La philosophie du poubellarium tendra davantage à détourner un contenant de son usage habituel, plutôt que d'en acheter un (surtout si c'est pour acheter un bassin).

Population

Poissons
La liste est bien trop longue...voir pour la mouture 2012
Sur les 78 poissons recensés, 15 ont une reproduction constatée.
On s'en doute, les Bettas, Colisas, et, Killis.
Mais aussi des Barbus, des Corydoras, des Danios, des Poecilias, des Rasboras, des Tanichtys, des Xyphophorus....etc

Crustacés
La crevette Neocaridina davidi (ancienne appellation : Neocaridina heteropoda) (source) est sans doute la crevette la plus facile à maintenir, et , elle est très prolifique.
La crevette est à mettre au même rang que le poisson, c'est un bol d'air que nous lui offrons, bien que celle-ci puisse y vivre à l'année. Elle en ressort plus grande et plus colorée.
Cependant, le fait qu'elle se nourrisse essentiellement d'algues, en fait tout de même une alliée.(source) et (autre source)

Aselle
Les Aselles sensibles aux pesticides, évoluent dans des eaux douces à faible mouvement.
Elles peuvent être très prolifères lorsqu'il y a profusion de débris de matières organiques dont elles se nourrissent.
(source)

Daphnie
Voilà une alliée incontestable :
elle contribue au mélange de la colonne d'eau, par ses déplacements, éparpillant le phytoplancton.
Elle entretient la clarté de l'eau en se nourrissant de phytoplancton en suspension.
Elle vit 28 jours environ, et produit, de 3 à 50 œufs par semaine, permettant de produire une bonne colonie.
Lorsque les conditions de vie se dégradent, elle produit des œufs résistants, qui attendront des jours meilleurs pour éclore.
(source)
La Daphnie Magna préférera les eaux plus chaudes que la Pullex, ce qui fait qu'en incorporant les deux, il y aura toujours un moment favorable à une des deux espèces.

Lumbriculus Variegatus (vers aquatique)
Vers qui se brise facilement si manipulé, chaque partie reformant un ver.
Vit dans les sédiments et se nourrit de végétaux en décomposition, d'algues vivantes, de champignons, et de bactéries.
(source et autre source

Cyclop
Crustacé de 0,5 à 5mm à la natation saccadée.
Se nourrit de paramécie, petites daphnies, et, de débris animal ou végétal.
(source)

Ostracode
Les Ostracodes se nourrissent de débris organiques de toute nature, faisant de lui, un allié capital.
« Nageurs, rampants ou fouisseurs sur le fond ou sur les algues
On les rencontre dans les étangs, les mares, les sources, les cours d'eau, les lacs; depuis les grands lacs (types lacs africains - Tanganyika, Victoria ou Russes - Baïkal) jusqu'aux mares stagnantes dans des champs mal drainés ou les sols humides des forêts.
Les sédiments mixtes sableux et argileux ainsi que les sédiments fins renferment une faune beaucoup plus importante. Les Ostracodes sont abondants dans les premiers centimètres du sédiment mais peuvent vivre jusqu'à 15cm de profondeur.
Les espèces lacustres deviennent adultes en 30 jours environ et ne vivent que quelques mois . »
Ils sont composés d'une carapace bi-valves calcifiée.
Leurs œufs sont extrêmement résistants à la dessiccation, et aux sucs gastriques des animaux supérieurs.
Anecdotes :
Certains ont 0, 1 ou 2 yeux, un cœur ou pas.
Leurs spermatozoïdes sont les plus grands du règne animal (rien que ça!).
(source) Sylvie Crasquin, Directeur de Recherche au CNRS et paléontologue, spécialiste de micro-fossiles (ostracodes, Crustacés) 

Mollusques
Physes, Planorbes et Limnées sont surtout considérés comme alguivores lorsque l'on consulte les sites populaires. Je pense qu'ils peuvent être classés aussi dans les détritivores puisqu'on les voit « s'attaquer » à un cadavre ou à des plantes en mauvaise santé.
Dans tous les cas, ils ont leur place dans le poubellarium.

Végétation
Les plantes épuratrices seront palustres ou flottantes, et nous trouverons notre bonheur dans le rayon « plantes de bassin » de nos magasins préférés.
Il faut également prévoir au moins une plante oxygénante telle la Cératophylum. Il faudra surveiller son extension, puisqu'elle est directement en concurrence avec le phytoplancton, nécessaire aux Daphnies.

Substrat
Dans le milieu, on appelle ça le Crapapouët qui n'est autre que le Mulm. C'est donc l'accumulation des différents déchets organiques, qui consistera au départ, en un apport de feuilles mortes. Les feuilles d'ortie et de pissenlit séchées ou bien fraîches,en les aillant fait blanchir à l'eau bouillante pendant quelques minutes. les feuilles de chêne, châtaigner, tilleul, noisetier, aulne, mûrier, framboisier, cerisier ou encore marronnier, après les avoir faites sécher conviennent parfaitement aux crevettes, donc on peut supposer, à tout les habitants du poubellarium (source).
Viendront s'y ajouter ensuite toutes les matières organiques inhérentes à la vie en extérieur. Dans la vase, habite : le vers aquatique, le vers de vase, et, sous les déchets solides, les Aselles.
Le Crapapouët pourra être siphonné partiellement en fonction de son épaisseur afin qu'il reste sain, chaque année, voire au bout de plusieurs années.
Cependant, un récipient contenant des sédiments fins (sableux et argileux) parfaits pour les Ostracodes est à ajouter au fond.

Eau
Le poubellarium est rempli au départ à l'eau du robinet, éventuellement coupée avec de l'eau osmosée.
Ensuite le volume fluctuera en fonction des pluies et de l'évaporation.
Des compléments peuvent être envisagés en cas de sécheresse, ou si le poubellarium est abrité. Il sera fait à l'eau de pluie récupérée, ou à l'eau osmosée.
Il est d'usage de n'opérer qu'un ou deux changement d'eau dans la saison, sans altérer le résultat

5 STRUCTURE

Relations entre les éléments
Si le poubellarium est enterré complètement, la nature s'invitera plus facilement, et il y aura davantage de nourriture à gober en surface.
Au commencement l'eau verdit, donc les daphnies pullulent, donc, l'eau se clarifie. Soit les daphnies régresseront en nombre si la nature suit son cours, soit il faudra faire des apports réguliers d'eau verte.
La daphnie ayant une durée de vie de seulement 28 jours, on comprendra facilement que lorsqu'il y en a un nuage, les décès permanents nourriront également tous les « charognards ».
Pour que le Crapapouët reste sain, il doit être habité de vers aquatiques, Ostracodes, vers de vases, etc... Ainsi, il sera oxygéné, et brassé, ce qui évitera la formation de « sulfuretum ». Le « sulfuretum » est une forme réduite obtenue à partir du soufre, qui peut être fatal à toute vie animale, une fois mélangé à l'eau du poubellarium.


6 MODALITES

Modalités spatiales
Emplacement et gestion de températures.
Difficile d'établir l'emplacement idéal pour l'installation du poubellarium, au vu des nombreux paramètres qui entrent en jeu.
Il faut garder en mémoire, que c'est la température du bassin au plus chaud de l'été qui influencera le choix. Donc la région et l'altitude seront les premiers points à prendre en compte:
Poser le bassin sur le sol, l'enterrer à moitié, ou complètement , ne donnera pas le même résultat.
Trois heures de soleil le matin, à midi, ou l'après midi ne donnera pas le même résultat non plus.
De même, si une partie est hors sol, la laisser telle quelle, lui faire un habillage, isolé ou non, changera la donne.
La matière même de la cuve n'absorbera pas la chaleur de la même façon qu'une autre, et bien sûr, la couleur contribuera à accentuer ou non l'effet.
Bref, enterrer quand vous le pouvez, sinon isolez tant que possible, les écarts de températures en seront diminués.

Pas d’électricité, donc, où on veut.
Finies les contraintes « électriques ».
Pas de rallonge a tirer.
Pas de filtre à surveiller et nettoyer.
Pas d'éclairage, pas besoin de se demander quand changer les tubes.
Pas de chauffage qui pourrait un jour se détraquer.
Pas d'électricité dehors qui pourrait un jour n'être plus étanche.

Du coup, on met notre poubellarium où on veut et puis c'est tout.

Modalités temporelles
C'est au mois de Mars que la mise en eau se fait avec les plantes et le substrat.
Mi-avril, les crustacés et les mollusques sont acclimatés (la 1ère année). Étant ensemencé, leur réapparition se fera naturellement les années suivantes (à vérifier).
En juin, les poissons sont acclimatés.
Mi-septembre les poissons sont pêchés.
L'hiver, certaines plantes devront être noyées ou rentrées.


7 CONCLUSION
Le CAF, le CAM, le CAP, et autres coefficients d'acceptation
Si ce qui nous intéresse se trouve dedans, c'est sur la partie apparente que nous serons jugé(e)s .
Soignez l'esthétique si vous voulez que notre passion soit totalement acceptée.




Tout comme la montgolfière, dans laquelle nous nous trouverions, le poubellarium, une fois lancé, nous met dans la posture du « lâché-prise », avec pour seule occupation, la contemplation .









Avatar du membre
fredisa
Messages : 100
Enregistré le : ven. 10 mai 2013 à 9:38
Localisation : grenoble

Message par fredisa » ven. 27 sept. 2013 à 9:46

a
Modifié en dernier par fredisa le sam. 28 sept. 2013 à 14:07, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mindar
Géotraceur
Messages : 1898
Enregistré le : mar. 19 juin 2012 à 10:22
Localisation : lutéce
Contact :

Re: Le poubellarium

Message par mindar » ven. 27 sept. 2013 à 9:53

C'est plutôt pas mal. Seule la phrase de conclusion me choque un peu car la contemplation dans une poubelle reste assez limitée :mrgreen:

Sinon, peut être, préciser que pour la plupart des poissons et crevettes la poubellisation se traduit uniquement par une estive l'été , que pas mal de gens pratiquent déjà, et que la poubelle une fois lancée est pérenne d'une année sur l'autre.

Après, en conclusion tu peux peut-être lancer une perche pour un futur deuxième round en précisant que désormais pas mal d'entre nous ont des aquarium qui fonctionnent à rien à part la lumière :wink:
et là tu peux raccrocher ta conclusion contemplative .

ps : des ostracodes tu en trouves même dans les flaques d'eau les plus immondes qui soient :wink:
mais c'est comme les suppositoires c’est pas obligatoire

Avatar du membre
ptijo
pnµm compulsif
Messages : 10135
Enregistré le : dim. 02 sept. 2012 à 17:55
Localisation : Paris, France, Europe, Terre, Système solaire, Voie lactée
Contact :

Re: Le poubellarium

Message par ptijo » ven. 27 sept. 2013 à 10:07

pas mieux.
Tout le monde savait que c'était impossible. Un ignare ne le savait pas : il l'a fait.

Avatar du membre
fredisa
Messages : 100
Enregistré le : ven. 10 mai 2013 à 9:38
Localisation : grenoble

Re: Le poubellarium

Message par fredisa » sam. 28 sept. 2013 à 14:01

mindar a écrit :C'est plutôt pas mal. Seule la phrase de conclusion me choque un peu car la contemplation dans une poubelle reste assez limitée :mrgreen:
C'est vrai qu'avec la présentation en photos, ça passait mieux...écrit je trouve aussi que c'est "pompeux"
mindar a écrit :Sinon, peut être, préciser que pour la plupart des poissons et crevettes la poubellisation se traduit uniquement par une estive l'été , que pas mal de gens pratiquent déjà, et que la poubelle une fois lancée est pérenne d'une année sur l'autre.
Pour l'estive, j'en parlais là, mais je pourrais préciser les températures (20°) d'entrée et de sortie des poissons/crevettes. Dans le même paragraphe je parlais aussi de la pérennité.
Par contre, il est vraiment difficile d'estimer la quantité de pratiquants. Beaucoup font ça dans leur coin, sans en parler, et au final, je ne sais pas sur quels chiffres me baser.
fredisa a écrit :Modalités temporelles
C'est au mois de Mars que la mise en eau se fait avec les plantes et le substrat.
Mi-avril, les crustacés et les mollusques sont acclimatés (la 1ère année). Étant ensemencé, leur réapparition se fera naturellement les années suivantes (à vérifier).
En juin, les poissons sont acclimatés.
Mi-septembre les poissons sont pêchés.
L'hiver, certaines plantes devront être noyées ou rentrées.
mindar a écrit :Après, en conclusion tu peux peut-être lancer une perche pour un futur deuxième round en précisant que désormais pas mal d'entre nous ont des aquarium qui fonctionnent à rien à part la lumière :wink:
et là tu peux raccrocher ta conclusion contemplative.
C'est clair !! Je l'avais enlevé de ma présentation pour ne pas les effrayer :mdr:
Pour envisager un aqua juste avec la lumière, il faut déjà être convaincu que le poubellarium fonctionne.
Je pensais faire une campagne pour les poubelles en février prochain, pour qu'un max de monde se lance, et dans un an, quand j'aurai une petite expérience en "aqua low-tech", et que je me serai fait des alliés en poubellarium, je pourrai refaire un sujet. :D

Avatar du membre
pepejul
P.R.O.F.
Messages : 6861
Enregistré le : mar. 15 mars 2005 à 22:10
Localisation : MARSEILLE...
Contact :

Re: Le poubellarium

Message par pepejul » sam. 28 sept. 2013 à 19:17

Beau travail ! Le tag AMBASSADRICE DE CHARME est-il toujours dispo grand gourou ? :mrgreen:
Avatar que jamais...

[AM]
Ancien membre
Messages : 10621
Enregistré le : mar. 12 juin 2012 à 15:46

Re: Le poubellarium

Message par [AM] » sam. 28 sept. 2013 à 20:11

Je crois que Ambassadrice n'est pas approprié....

Avatar du membre
pepejul
P.R.O.F.
Messages : 6861
Enregistré le : mar. 15 mars 2005 à 22:10
Localisation : MARSEILLE...
Contact :

Re: Le poubellarium

Message par pepejul » sam. 28 sept. 2013 à 22:17

ouais ben fredisa ça fait plus "mon petit poney au pays de Charlotte au fraise" que "bûcheron canadien"... :roll:
Avatar que jamais...

Avatar du membre
fredisa
Messages : 100
Enregistré le : ven. 10 mai 2013 à 9:38
Localisation : grenoble

Re: Le poubellarium

Message par fredisa » dim. 29 sept. 2013 à 10:22

pepejul a écrit :ouais ben fredisia ça fait plus "mon petit poney au pays de Charlotte au fraise" que "bûcheron canadien"... :roll:
C'est pas faux !! :mdr:
J'aimais bien l'idée d'associer le prénom d'ma femme au mien, sans m'dire que j'en perdrais ma virilité :mdr: (pas très viril de toute façon moi)

Ma "prestation" à fait parler d'elle, et les retours sont très positifs. Beaucoup ont besoin qu'on leur amène tout sur un plateau....et maintenant que le plateau est servi, ce qu'il y a dessus les séduit. Une commande groupée à Abricia ou Aqualiment, prévue suffisamment à l'avance finira de les engager vers une aventure qu'ils ne sont pas près d'oublier

Image

Avatar du membre
ptijo
pnµm compulsif
Messages : 10135
Enregistré le : dim. 02 sept. 2012 à 17:55
Localisation : Paris, France, Europe, Terre, Système solaire, Voie lactée
Contact :

Re: Le poubellarium

Message par ptijo » dim. 29 sept. 2013 à 10:52

Génial !
Tout le monde savait que c'était impossible. Un ignare ne le savait pas : il l'a fait.

Avatar du membre
pepejul
P.R.O.F.
Messages : 6861
Enregistré le : mar. 15 mars 2005 à 22:10
Localisation : MARSEILLE...
Contact :

Re: Le poubellarium

Message par pepejul » dim. 29 sept. 2013 à 11:00

Fais pêter les rochers Fererro grand chef !
Avatar que jamais...

Avatar du membre
Nathaucarre
Messages : 5220
Enregistré le : sam. 12 févr. 2011 à 22:22
Localisation : Aubin Saint Vaast (Pas de Calais)

Re: Le poubellarium

Message par Nathaucarre » dim. 29 sept. 2013 à 11:19

Yesss
1 chien, 2 enfants, 4 bacs à bestioles, 4 chats, 6 poubellariums, 27 aquariums.... dans 80 m² de maison et 100 m² de jardin...

Cinglée ??? Oui, sans doute...

Avatar du membre
mindar
Géotraceur
Messages : 1898
Enregistré le : mar. 19 juin 2012 à 10:22
Localisation : lutéce
Contact :

Re: Le poubellarium

Message par mindar » lun. 30 sept. 2013 à 9:48

pepejul a écrit :Fais pêter les rochers Fererro grand chef !
Y en a qui font des aquarium là dedans :mrgreen:
Image
mais c'est comme les suppositoires c’est pas obligatoire

Avatar du membre
pepejul
P.R.O.F.
Messages : 6861
Enregistré le : mar. 15 mars 2005 à 22:10
Localisation : MARSEILLE...
Contact :

Re: Le poubellarium

Message par pepejul » mar. 01 oct. 2013 à 21:58

c'est pas faux
Image
Avatar que jamais...

Avatar du membre
ptijo
pnµm compulsif
Messages : 10135
Enregistré le : dim. 02 sept. 2012 à 17:55
Localisation : Paris, France, Europe, Terre, Système solaire, Voie lactée
Contact :

Re: Le poubellarium

Message par ptijo » mar. 01 oct. 2013 à 22:15

je ne vois pas de qui vous parlez.
Tout le monde savait que c'était impossible. Un ignare ne le savait pas : il l'a fait.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité