Pour les petits nouveaux ou futurs inscrits :
Apparemment les courriels d'activations arrivent sporadiquement ; si vous ne recevez rien, n'hésiter pas à me faire parvenir un courriel direct ;)

The trelle trophy. Une 4L au maroc

Vos coups de cœur et autres balades
Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2134
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Sylwingeï » dim. 19 mars 2017 à 1:00

Honte à moi j'avais même pas parlé du 4L trophy alias le truc le plus crevant, épuisant, interminable que j'ai pu faire...

Bon c'est un c/c d'insecterra mais bon ça modifie rien au change.

Salutations:

Un petit projet de longue date qui risque de rappeler quelques souvenir peu-être pour vous. J'ai longtemps hésité à placer ça en rapport de terrain car très peu d'insectes à montrer (hormis des paysages). Mais, au moins vous aurez un peu une idée des paysages de ce beau Pays qu'est le Maroc.

Mais c'est quoi le 4L trophy?

Né il y a 20 ans il s'agit d'un raid exclusivement étudiant (bien qu'un adulte peu participer sous présentation d'une lettre de motivation.) Ce raid se déroule comme son nom l'indique dans une 4L Alias la voiture increvable du moins pendant les longs mois à chercher des financement. Au cours d'expos des personnes souvent âgées étaient émerveillés de revoir ce véhicule et aussi me raconter de sacrés histoires. Il ne s'agit en aucun cas d'un rallye de vitesse (avec une 4L sérieux? ^^) mais, d'endurance et d'orientation pour gagner c'est simple réaliser les différentes étapes sans GPS avec le moins de km possibles. Mais bien entendu le 4L trophy, c'est aussi humanitaire et venir à ceux qui en ont besoin c'est pourquoi chaque équipage apporte fournitures scolaires et argent pour les enfants du désert Marocain. Cette édition est un record sur tout les tableaux. 10 000 élèves équipés 5 écoles vont pouvoir sortir du sable et ça avec 1450 équipages de deux.

Je connaissais déjà ce rallye car nombre d'amis l'avaient fait et car mon père mécanicien de métier à préparer des dizaines de voitures. Hélas je n'ai jamais osé manque de temps, peur de rater etc... Il faut le dire ce rallye est un investissement à temps plein pour une année tant le travail à abattre est monstrueux. Monter son association, retaper un vieux tas de rouille pourris jusqu'au châssis, chercher les sponsors et des dons. Cela m'aura coûte presque tout mes week-end de février 2016 à aujourd'hui.

Finalement comment ce projet est né? Au hasard d'un repas de famille un ami très proche de primaire en parle à mon père, qu'il aimerait le faire mais n'a pas d'équipier. Réticent je ne suis pas "chaud" pour le faire. Hélas pour moi un passage à la télé pendant le dit repas scelle le "drame". Mon père ravit d'infliger le châtiment suprême à l'enfant terrible de la famille (comprenez en je ne sais combien de générations je suis le premier à avoir un dégoût total de la mécanique et des voitures :mrgreen: ) Acculé par le père et le copain je n'ai d'autre choix que d'admettre que cette-fois mon père remporte la bataille.

Une semaine passe la "monture" arrive ou plutôt le début des cauchemars et me fait réaliser dans quel pétrin je me suis fourré. Voici la "bête" dans sa cage ou plutôt sur le plateau.
Image

(Pas d'allusions au film les visiteurs svp c'était effectivement un véhicule de la poste ^^) MESSIRE UN SARRASIN DANS UNE CHARIOTE DU DIABLE!!!  Image bref.

450 heures de travaux plus tard et bien des crises de nerf. Mon père m'a cependant appris que parfois la patience mène à des résultats à peine imaginables. En effet, la voiture a été démontée pièce par pièce. J'ai du chaque week-end démonter la dite pièce la poncer. Passer un anti-rouille et la repeindre. Y a que la caisse qui a été faite par un artisan le reste c'est moi. Pas mal pour une huître en méca. L'équipier lui a plutôt fait la paperasse. Elle a été refaite à 100%. Même les centaines de bosses ne sont plus la ni la rouille!!!.
Le choix de la f6 n'est pas du au hasard. En effet, j'ai vraiment horreur des tentes. Dedans une couchette mais, deux autres raisons. L'essieu est pratiquement impossible à casser (fonte) et ça permet aussi de transporter beaucoup plus. Dans notre petit groupe, j'allais faire office de véhicule nourrice car j'aurais la charge des outils et des pièces de rechange.

Au final voici la bête "terminée". Même couleur que l'asso le bleu. Je voulais pas un truc pétant flashy (certains manquent vraiment pas d'idées).
Seul "délire" : une sirène de police et la cucaracha car chacun y va de son klaxon détonnant et c'est pas tout les jours qu'on peut le faire hurler à souhaits. Cornes de brume, klaxons en tout genre, gyrophares, sirènes de pompier train bateau etc... y'avais de quoi être jaloux. Son petit nom? PogonaBleu. Pogona comme lézard du désert Bleu comme le ciel azuréen du désert.

Image

La voiture enfin prête l'aventure peu commencer...

14/02/2016 Le Mesnil Saint-Denis>>>>> Biarritz. Le rassemblement de l'armada.
Le départ à lieu le 14 de bon matin. Direction le hall d'Iraty pour les vérifications techniques et administratives. Il s'agit d'un contrôle obligatoire destiné à vérifier que le châssis est sain et surtout que nous avons rien oublié en matériel.
C'est également ce jour-là que je retrouve un petit groupe constitué par l'équipier afin de faire la route ensemble (seul on s'ennuie.)
Image

La route se passe plutôt bien mais les premiers tombent : une des 4L serre son moteur. Hélas l'autoroute est souvent le premier filtre. Les moins préparés sont contraint à l'abandon. Nous y arrivons le soir et devant l'hôtel les choses sérieuses commence l'organisation à sorti l'artillerie lourde.
Image

15/02/2016 Biarritz les vérifications...
Aujourd'hui c'est l'heure du contrôle. Tout se passe normalement mais c'est long la voiture en premier puis l'équipage. Cela aura pris presque la journée.
Une petite photo de la plage de Biarritz.
Image

Le passage aux vérifs...
Image Image Image

Pour nous tout est OK la suite le lendemain...

16/02/2016 Biarritz-Salamanque L'invasion de l'Espagne.
Nouveau RDV à la Halle d'iraty ou toutes les 4L doivent répondre présent. C'est aussi ce jour que nous rencontrons le "général" ou plutôt l'organisateur. Il faut beau et chaud (20) et je verrai mes premiers papillons de l'année Vulcain Citron et paon du jour.
Quelques photos de la "légion" en tortue.
Image Image Image

Et le départ est lancé... C'est donc klaxon hurlant que les 1450 engagés foncent vers l'Espagne.
L'objectif? Rallier Algeciras pour prendre le bateau le 18:02:2016 via Salamanque ou Madrid Nous avons préférer Salamanque ou la route est moins sineuse.
Image

Quelques photos de l'Espagne.
Image Image Image

Enfin le panneau salvateur qui annonce l'hôtel et le bon lit.

Image

Arrivée à Salamanque et après avoir récupérer les clefs il faut bien manger c'est la que l'esprit solidaire entre en marche un bivouac improvisé est mis en place sur le carrefour market (enfin market que de nom tellement c'est immense... Sérieusement ces magasins sont IMMENSES!!) on nous propose des légumes et de la viande cuite à la hâte.
Image Image


17/02/2016 Salamanque/Algeciras
L'épopée infernale des 4L continue tel un essaim de criquets migrateurs. Le temps presse? demain c'est le ferry puis le Maroc. Les choses sérieuses vont commencer!

De la neige... j'échangerais volontiers une paire de skis
Image Image Image

Il semblerait que le printemps est déjà la en Espagne. Plus nous descendons plus les fleurs sont visibles (et des papillons que j'aurai bien voulu capturer.)
Image

Un passereau que je connais pas;
Image Image

Ce qui choque aussi en Espagne c'est le très brusque changement de paysage une longue montée d'autoroute ? un tunnel et des montagnes on passe à un paysage plat et dénudé !
Image Image

Algeciras se rapproche et une énorme forêt d'oliviers
Image
Un petit coucher de soleil.
Image
Nous arriverons finalement en pleine nuit. Dernier hôtel demain la couchette du véhicule va prendre le relais.
Bougon et râleur de service Image

Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2134
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Sylwingeï » dim. 19 mars 2017 à 1:10

18/02/2016 Algeciras-Tanger-Rabat (Universitée) Premier groupe d'assaut Première étape

En arrivant hier nous avons reçu notre horaire de bateau c'est ce jour à 15h que nous embarquerons pour nous diriger à l'Universitée de Rabat. C'est toujours mieux que ceux qui prendrons le 19 à 4h du matin et devrons faire 800km contre 400 en 2 étapes pour nous.


Une nouvelle fois la tortue romaine se forme sur le quai prête à dégainer les klaxons. Le bateau se fait attendre...
Image Image

Pour la suite je n'ai pas de photos. Interdit de filmer pendant les formalitéEs de police de douane qui sont sous une certaine tension. Après cela, je peux enfin contempler ce qui nous attends, les côtes marocaines se dessinent.
Image

Les voitures entassées sur le ferry.
Image

Et un peu de chance des dauphins viennent nous encourager pour notre périple.
Image Image Image Image


A la descente du bateau l'autoroute marocaine se dessine.
Image


4H plus tard enfin à Rabat (nous sommes arrivés 5e). On profite enfin d'un vrai plat marocain la tajine en terre. Après la restauration les étudiants de l’université font une fête en notre honneur et nous souhaiter bonne chance à nous et nos 4L pour l'aventure. Hélas épuisé par la conduite j'aide le pilote à monter sa tente et je coule direct dans ma couchette...

Le camp improvisé prends forme...
Image

Certains ont quand même des tentes qui font des envieux.
Image

La nuit passe et que dire... La pluie c'est vraiment l'horreur le matin en ouvrant la girafe j'aurai droit à une douche gratuite en règle :mrgreen:. Il avait flotté pratiquement toute la nuit et je l'ai bien entendu quand je dormais dans la voiture...

Etape 2 Rabat-Boulajoul Bienvenue en ENFER!
C'est la que les choses sérieuses commencent, direction l'Atlas.
Image
Le tag marocain. C'est superbement bien fait et j'ose à peine imaginer combien de temps cela à pu lui prendre. A titre d'infos nous sommes à 3KM et ce n'est pas le seul vu pendant le séjour.
Image
Enfin nous avançons dans l'intérieur du Maroc. Le premier col de l'expédition se dessine. Le mauvais temps avec... Altitude 2200M. On alterne avec pluie et neige. Le paysage deviens également de plus en plus dénudé de plantes... Image Image Image

Après ce premier col voila quel paysage on verra ces prochains jours. Caillasses, boue, poussière et sable avec parfois des plantes.
Image

Peu après, le second col puis le campement... Au beau milieu de nulle-part.
Image Image Image

La nuit sera extrêmement courte. En effet, la nuit il pleuvait comme pas permis sans compter un froid polaire. Au final je n'aurais pas dormis de la nuit et à 4h30 je réveille finalement le pilote (trempé!) dans sa tente. J'allume la voiture et je me place devant le départ pour être sur de partir au premières aurores.
Etape 3 Boulajoul-Merzouga Les sables du 4L.
C'est finalement à 5h15 devant mon impatience et de quelques lèves-tôt que les commissaires décident d'ouvrir les portes. C'est donc à tombeaux ouvert que nous roulons enfin vers le désert et les dunes de Merzouga. Ont ne c'est vraiment pas fait priés pour écraser l'accélérateur (réveillant quelques berbères au passage  :mrgreen: ) pour quitter ce lieu infernal plein de gadoue et de froid. Signe du temps tempétueux d'hier de la neige fraîche sur les contreforts alentours.
Image

Encore un col à gravir. Mais plus nous avançons plus le temps est meilleur. La végétation change elle aussi. Palmiers et cactus commencent a être relativement communs.
Une spécificitée également des cols marocains. Contrairement aux cols de nos montagnes qui sont relativement abrupts ceux du Maroc sont très longs et beaucoup plus plat. Mais, cela n'est qu'illusoire car pratiquement tous culminent vers 2200M. Bien entendu aucune belle prairie alpine. Des pierres et c'est tout (ou presque).
Image Image Image Image
Quand enfin le soleil et un grand oasis, j'y verrais mes premiers papillons. Hélas le pilote se refuse à tout arrêt en raison du monde qu'il y a.
Image Image Image
Place au véritable désert.
Image Image Image

Une fois au camp j'apprends que contrairement à Boulajoul, nous sommes libres de bouger ou l'on souhaite. Je ne résiste pas à gravir la grand dune... Et également mon premier insecte un gros ténébrion avec des piquants.
Image Image
La grande dune
Image Image Image
Une fois en haut la vue est juste à couper le souffle à 20km l'Algérie.
Image Image

Image

Le soir après le briefing, je coule direct épuisé. Le lendemain hélas pour moi ce sera la fin...

Etape 4 Merzouga boucle 1 Torturez votre 4L
Le véritable plat de résistance du raid commence. Allégée de ses dons scolaires nous pouvons réellement attaquer les pistes. C'est donc l'heure de s'amuser vraiment.
Image Image

Hélas pour nous première panne de la voiture nous avons cassés le support de boîte (aussi appelé silent-bloc de boîte) la punition est directe. Mon cher ventilateur qui permettait d''éviter le chauffage meurt dans la bataille après avoir vaillamment combattu comme un gladiateur jusqu'ici (pour terminer l'histoire il est passé en rentrant sous les doigts de mon père qui a pu le remettre en vie...). J'en profite pour faire un tour. Très vite je tombe sur une fourmilière de fourmis argentées du Sahara Cataglyphis bombycinus
Image Image

On redémarre enfin. La voiture souffre littéralement. Pas le choix nous sommes obligés d'allumer le chauffage et cuire. Ce qui cause inévitablement ma perte. Pourtant la température n'était pas excessive (à cette époque 25). La punition est immédiate l'enchaînement de nuits trop courtes, un manque cruel de sommeil, un choc thermique nuit/jour de parfois 40 degrés provoque ce que je redoutais beaucoup une surchauffe combiné à une chute de tension. Au final les mécaniciens se voient obligés de tirer la voiture jusqu'au campement heureusement nous étions pas trop loin. Pour notre équipage la course s'arrête ici au grand désarroi du pilote. Je ne me souvenais même pas de ces photos.
Image Image

Etape 5 Merzouga Boucle 2 Une nuit interminable...
Rien a offrir sur cette étape. Au final je serai rentré dans une looonnngue torpeur. Hier j'ai finalement été admis en tente médicale ou je coule immédiatement après admission vers 21h pendant la journée. On se résigne à me réveiller vers 15h. Je n'arrive même plus à me réveiller et je me rendors complètement.On finiras par me réveiller pour me faire avaler un peu de nourriture et d'eau vers 19h. Avant que je me rendorme presque instantanément pour me réveiller le lendemain vers 11h au moment ou il était nécessaire de bien démonter le bivouac...

Etape 6 Merzouga/Ouarzazate/Marrakech. Le grand marathon.
Contrairement aux autres nous ne feront pas l'étape piste ni la nuit dans le désert. Après mon lever à 11H on décide de me laisser conduire ma 4L non sans que les mécaniciens aient pris une lourde précaution bricoler un système de ventilation que je n'ai pas à user du chauffage. En effet, j'était toujours très mal malgré que j'avais repris le volant le pilote ayant décidé de partir avec une autre personne je me retrouve seul. J'alterne donc avec une bénévole de la croix rouge. Il fallait bien que de toute façon cette voiture retourne chez moi.
Je ne serai pas seul. Beaucoup d'autres ne peuvent pas faire la piste mais pour la première fois je suis le seul ou le soucis n'est pas la voiture mais celui sur le siège...



En attendant que les derniers bolides partent en piste et que notre garde rapprochée arrive, on s'occupe comme on peux en faisant hurler les basses...
Image

Et enfin on prends la route. Je pars parmi les premiers.
Image Image

Rapidement, il faut s'arrêter pour faire le plein et que la voiture refroidisse. J'en profite pour chasser un peu malgré le désert il y'avais un nombre incroyable de libellules. Curieusement cela amuse les autres mais sont également avides de questions ce qui est plutôt rare. Le berbère de la station lui se demandais bien à quel spécimen il a bien affaire mais étant un point important d'arrêt des trophistes il a du en voir d'autres.
Image

C'est finalement en fin de journée que j'attaque le premier col. Sur la route on c'est fait des amis puisque maintenant nous sommes un convois de 4 ça me réchauffe le coeur de faire la route en groupe.
Image Image Image Image Image Image
Et enfin Ouarzazate.
Image

Chose étonnante malgré que j'ai dormis près de 40H je suis toujours aussi épuisé et une nuit dans un hôtel ne sera vraiment pas de refus... C'est donc qu'on dormira à l'hôtel Atlas studios. Apparemment ce sont des studios de cinémas. Si l'hôtel est plutôt bien la décoration est quand même un peu "spéciale" voir carrément provocante...
Image

Une petite anecdote. N'ayant pu nous laver entre la descente de bateau et maintenant, on mesure à quel point la douche est sacrée... Ou plutôt le bain qui aura pris une belle couleur ocre ce soir-la tellement la poussière s'accumule énormément sur nous. Finis les odeurs de fennecs par dessus le marché.

Le lendemain le dénouement approche. Le convoi de 4 n'est plus que de 3 un équipage ayant préférer de dormir. Pour les autres on dormiras mieux à Marrakech ou notre hôtel nous attends.
Image Image
Avant cela néanmoins un dernier col nous attends et pas des moindres puisqu'il culmine à près de 2600M!
Image


Très vite le mauvais temps reprends du terrain...
Image

Image Image

Puis la neige!
Image Image
Une ois le col passé le contraste est saisissant. D'un milieu désertique on passe à un milieu forestier. C'est fou.
Image Image


J'arriverais finalement vers 12h30 j'ai cessé de prendre des photos à partir de la (mon APN n'avais plus de batterie) Une dernière photo d'un nid de fourmis vraiment populeux dans les rues de Marrakech
Image
Modifié en dernier par Sylwingeï le dim. 19 mars 2017 à 10:31, modifié 1 fois.
Bougon et râleur de service Image

Avatar du membre
Calino
Admin
Messages : 7186
Enregistré le : mer. 09 mars 2005 à 10:58
Localisation : Yvelines

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Calino » dim. 19 mars 2017 à 2:02

Belle aventure ! :D
Mais en fait t'as eu quoi, un coup de chaud ?
Image Les petits pois sont rouges
:twisted: Mettez des majuscules, des accents et des mots français ! :wink:

Avatar du membre
domi03
Grande œutesse
Messages : 8680
Enregistré le : dim. 23 août 2009 à 8:02
Localisation : Allier, Bourbon l'Archambault

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par domi03 » dim. 19 mars 2017 à 9:01

Oui, extra! Il y a 2 jeunes de l'Allier, dont je connais les parents, qui y étaient aussi.
Et maintenant, tu as récupéré, tu sais ce que tu as eu?
L'oiseau entre les pattes des brebis est une bergeronnette grise.

Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2134
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Sylwingeï » dim. 19 mars 2017 à 10:29

Mais en fait t'as eu quoi, un coup de chaud ?
A vrai dire je l'ignore encore... ça n'a pas prévenu d"un coup je ne pouvais pratiquement plus bouger avec une irrésistible envie de dormir. Je met ça sur le fait qu'on dormais peu la nuit sans compter que celui qui m'accompagnait était un forcené qui enchaîne sans réellement en profiter croyant à tord qu'il s'agissais du Dakar...
Modifié en dernier par Sylwingeï le dim. 19 mars 2017 à 10:35, modifié 1 fois.
Bougon et râleur de service Image

Avatar du membre
Souillondu01
BlackGround
Messages : 1710
Enregistré le : lun. 20 juil. 2015 à 17:24
Localisation : Trévoux

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Souillondu01 » dim. 19 mars 2017 à 10:34

Quel périple ! Merci de nous avoir fait voyager... :D
Oublie que t'as aucune chance : vas-y, fonce ! :mrgreen:

Image

sokhar
Messages : 169
Enregistré le : sam. 18 mars 2017 à 3:36
Localisation : 77

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par sokhar » dim. 19 mars 2017 à 11:54

J’ai participé à l’édition 2014!
Enormissime comme aventure
En revanche pour le côté Dakar c’est vrai qu’on peut vite se prendre au jeu tout en se fichant du classement qui n’a rien à voir avec la vitesse.
Mais passer à fond de balle dans les bacs à sable, ou taper le hors piste pour doubler les « A » qui serrent les fesses , c’est magique :mrgreen:

bref, le hors piste a quand même failli nous couter cher puisqu’on a pas vu un décalage de plateau que compensait la piste.
Ca faisait une sorte de marche de 1m, et le freinage sur sable/cailloux n’a pas changé grand chose.
y’a eu un silence de mort dans la trelle et un petit regard de compréhension entre mon pote et moi :mdr:
à la fin du 2ème jour on avait plus d’amortisseurs à l’arrière et on a continué comme ça jusqu’à Casablanca (il me semble que c’est la la cérémonie de fin non?)

bref c’est énorme, même si il y a trop de monde

Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2134
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Sylwingeï » dim. 19 mars 2017 à 12:23

C'est à Marrakech qu'est la soirée de clôture chez ali me semble que c'était déjà le cas en 2014
En parlant de ça c'est passé sur automoto ce matin la voiture au gazon synthétique elle est actuellement en réparation chez mon père aussi :P j'ai vu aussi la mienne.

C'est fun mais c'est un temps monumental de préparation. Heureusement j'ai vite eu le réflexe d'aller démarcher les petites entreprises et les garages ou tu n'a pas besoin de passer 100 000 appels au services machintruc la tu a une réponse directe. Je ne pense pas refaire une aventure de ce style (et mon père voudrait) avec ce qui est arrivé je me suis parfaitement rendu compte que je ne suis pas du tout fait pour ce genre d'aventure la.

En plus au fond de moi je trouve que perso sauf à autoriser les modifications comme la transformer en vrai 4x4 elles ne sont pas du tout faîtes pour ça. Il suffit de voir combien de voitures cassent et pourtant leur prépa était très loin d'être bâclée.

D'ailleurs si tu étais ancien participant tu pouvais le refaire cette année le doyen avait pratiquement la soixantaine :mdr:
Seul regret si les campagnes sont accueillantes, dans les villes on t'alpague comme une horde d'oiseaux charognards. La palme revenant aux taxis.
Bougon et râleur de service Image

sokhar
Messages : 169
Enregistré le : sam. 18 mars 2017 à 3:36
Localisation : 77

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par sokhar » dim. 19 mars 2017 à 13:16

c’a demande un travail préparatoire monumental oui
argent et voiture...
malgré notre intérêt pour notre trelle on l’a vendue remise en état pour un futur trophy.
on ne garde pas ces voitures qui sont surmenées.

je ne compte pas refaire un 4l trophy, trop de monde, un organisateur sur terrain qui empoche beaucoup trop de tunes pour un raid étudiant et pseudo « humanitaire » . C’est mon genre d’aventure mais je préfère prendre 2 semaines sans itinéraires avec une 20aine de voitures.
j’ai sympathisé plusieurs fois avec des personnes sans jamais les recroiser... c’est frustrant.

en revanche je ne suis pas d’accord sur un point: les 4L sont étonnamment solides même si l’amortissement arrière est mal conçu.
avec ce qu’on lui a mis, et pas que pour le trophy, je suis étonné de voir comment elle a bien encaissé sans broncher.
on a fait des sauts, on a pris des travers en dérivant l’ariere train, on a poussé le moteur au max, bref des gueudins et la seule chose a faire était une vidange, le nettoyage de schnorchel, et le changement d’amortisseurs arrière.
je ne tenterais pas un quart de ce qu’on a fait avec une voiture récente hormis un vrai 4x4 ou une voiture qui partirait à la casse.


bref, ma 4L me manque :mrgreen:

Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2134
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Sylwingeï » dim. 19 mars 2017 à 13:37

C'est la même reflexion aussi que j'ai mais bon. Le gros reproche c'est l'organisation (méca commissaires) qui sont des bénévoles. Autant tu peux tomber sur un passionné qu'un boulet qui en a rien à f**... au minima si ils pouvaient les rémunérer je pense qu'on aurait un peu moins de jemenfoutismes et de profiteurs. Je suis d'accort qu'il faut savoir les réparer mais parfois tu a bien besoin d'aide. On demande pas aux participants de s'y connaître en mécanique sinon autant qu'il bannissent tout ceux qui ne sont pas en école d'ingé ou mécanique. En moralité j'aurai plus fait appel à d'autres équipages que l'orga elle-même sauf quand le support a été cassé.


Étonne que tu dise ça car pour une bosse on a détruit le silent-bloc.

Pourtant j'ai tout refait dessus et mon père à pas mal insisté sur la sécurité du véhicule connaissant le pilote un peu trop brutal... J'espère que le week-end prochain elle pourra rouler à nouveau. Elle est en vente d'ailleurs.
Bougon et râleur de service Image

Avatar du membre
Stef
Saint
Messages : 647
Enregistré le : dim. 20 mai 2012 à 10:53
Localisation : Yvelines

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Stef » dim. 19 mars 2017 à 14:03

Belle aventure !

C'est un silent bloc d'origine ou renforcé que tu avais mis ? quand il a cassé, la boite est remontée dans le radiateur et ventilateur ? et vous pour refroidir le moteur vous avez mis le chauffage de l'habitacle à fond ? d'où ton trouble avec la chaleur ?
C'est ce que j'ai compris suite à la lecture de ton récit. :mdr:
J'ai mis un bulleur dans mon Low Tech™, c'est grave ? #StopSecte #666 #psychorigidus #Illuminati :mrgreen:

sokhar
Messages : 169
Enregistré le : sam. 18 mars 2017 à 3:36
Localisation : 77

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par sokhar » dim. 19 mars 2017 à 14:19

C’est vrai que les mécanos de l’orga... c'est quitte ou double... surtout si tu n’est pas une fille :roll:
J’ai aidé un nombre impressionnant de personnes, et quand ma poulie de courroie a grippé j’ai attendu longtemps pour que que quelqu’un m’aide (la seule pièce que je n’avais pas... :evil: )
l’organisation m’a beaucoup déplu et j’ai été encore plus déçu du côté humanitaire puisque au final on est pas obligé de ramener des affaires... nous on a ramené 30kg de fournitures et 20kg de bouffe. au final on ne nous a pas orienté pour les dons de nourriture et on a fini par la troquer avec les habitants croisés.
Les mecs en 4x4 de l’orge étaient de vrais conn**ds avec les équipages masculins. la seule fois où on c’est enfoncé les mecs sont passé, ont dit « putain comment vous avez fait votre compte? bon ba bon courage », avant de se casser, alors que 30 « bédouins » nous tournaient autours :shock:
C’est pas vraiment rassurant, surtout qu’il y a eu des casses et des vols de la part d’autochtones :|

C’est vrai que le coté vautour des gens est dérangeant mais bon, c’est le jeu... un retraité français et résident nous disait que le sport national était de niquer les touristes :mrgreen: il faut prendre ça à la légère, et en jouer avec eux, c’est beaucoup plus fun. D’ailleurs quand tu négocies et le mec t’insulte à moitié avant qu’un de ses collègues rapplique pour te te dire oui, tu te dis que t’a pas trop mal négocié 8)

Je dois avouer que ma 4L était rehaussée d’un cran et les amortisseur de marque allemande à l’avant.
Les plaques de protection étaient en alu de 1cm d’épaisseur. autant dire que c’était un quasi blindage de ce qui se trouvait derrière :mrgreen:
on a réussi à les graver avec les caillasses et à faire de sacrées bosses mais elles ont fait leur job à merveille.

avec un budget plus conséquent si c’était à refaire je mettrai l’accent sur la transformation du train arrière et l’achat de pneus plus larges pour ne pas s’enfoncer dans le sable. l’achat d’un allumage électronique est également un bon moyen de tirer un max des capacités du moteur sans le fragiliser.

Sylwingeï
Papillon de lumière
Messages : 2134
Enregistré le : sam. 07 mars 2015 à 0:08
Localisation : Yvelines Mesnil st denis

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Sylwingeï » dim. 19 mars 2017 à 15:40

Un support d'origine...

Quand il a cassé cela à fait "chuter" le ventilateur les pâles touchaient les rebords. Au bout du 10e fusible cramé et plusieurs frayeurs (la température du moteur est montée à 130...) ils se sont enfin dit "et si ça viendrais d'ailleurs?" Je peux remercier le papa la dessus qui a eu la bonne idée de changer toute les pièces mécaniques. On a aussi des tôles de bonne qualité pour être sur je me suis amusé à jeter un parpaing du 2e étage de ma maison dessus pour réellement être sur. Hormis que j'ai ruiné la peinture fraîche il a pas bougé d'un pouce 8). La voiture je l'avais rehausse avec le papa et j'en avait chier grave. Merci à eux à cause de leurs bêtises j'ai cramé le stock de fusibles et ruiné l'aventure.

C'est après que le drame s'est joué : les ventilateur d'origines ne brassent pas assez d'air et oblige d'avoir recours au chauffage. Cependant chauffer à fond à 25 :mrgreen: tu rajoute à ça plusieurs nuit de sommeils courtes c'est un cocktail assez explosif chez moi. Le gros ventilateur c'est mon père qui a eu l'idée car il sais très bien que je suis allergiques aux chauffages.

Pour eux le ventilateur était mort. Surprise à Marrakech mon père a regardé l'as remonté et oh surprise il est reparti au quart de tour :mdr: autant dire qu'il a été montrer sa façon de penser aux mécaniciens. Bon c'est pas spécialement bien car on a faillis se faire jeter mais bon.

Par contre concernant l'idée de mettre des pneus large un de ma team à eu cette idée résultat il est resté à Biarritz :mrgreen: pour eux ça fait parti du challenge de s'embourber. Ils sont devenus archi stricts maintenant hormis rehausser la voiture. Tout dois rester d'origine y compris les roues (rien n'empêche de mettre des blackstars à condition qu'il soient à la largeur d'origine). Sinon j'aurais pas hésité.

On a pas eu trop de soucis sinon (hormis dans un village ou ça a caillassé sec gros impact sur une aile :cry: ) et à Marrakech ou déplu du prix je suis allé acheter mon ammonite ailleurs et ça a finis en bagarre entre deux vendeurs.

Seul coup du gueule sur la voiture ce **** de levier de vitesse une vrai invention du diable! Et les sièges de R5 que j'ai pas aimé (ce ne sont pas des sièges alpine r5 comme j'aurai voulu.)

La nourriture tu la donne normalement à la croix rouge au Village Départ.
Modifié en dernier par Sylwingeï le dim. 19 mars 2017 à 15:51, modifié 1 fois.
Bougon et râleur de service Image

Avatar du membre
combattantdusiam
Victim 2 rayeri
Messages : 5426
Enregistré le : dim. 19 janv. 2014 à 10:55
Localisation : marseille,13009

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par combattantdusiam » dim. 19 mars 2017 à 15:46

Waouh magnifique voyage, sinon j'ai déjà eu un coup de chaud comme ça, avec chute de tension et impossibilité de rester éveillé, c'est horrible !
sokhar a écrit :
dim. 19 mars 2017 à 14:19
C’est vrai que le coté vautour des gens est dérangeant mais bon, c’est le jeu... un retraité français et résident nous disait que le sport national était de niquer les touristes :mrgreen:
J'abandonne :roll:
“Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.” Schopenhauer

Avatar du membre
Calino
Admin
Messages : 7186
Enregistré le : mer. 09 mars 2005 à 10:58
Localisation : Yvelines

Re: The trelle trophy. Une 4L au maroc

Message par Calino » dim. 19 mars 2017 à 16:30

combattantdusiam a écrit :
dim. 19 mars 2017 à 15:46
sokhar a écrit :
dim. 19 mars 2017 à 14:19
C’est vrai que le coté vautour des gens est dérangeant mais bon, c’est le jeu... un retraité français et résident nous disait que le sport national était de niquer les touristes :mrgreen:
J'abandonne :roll:
Faut reconnaître que niquer le touriste est un sport très en vogue, quel que soit le pays ! C'est même un peu la règle du jeu. Non ? :wink:
Image Les petits pois sont rouges
:twisted: Mettez des majuscules, des accents et des mots français ! :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité