Pour les petits nouveaux ou futurs inscrits :
Apparemment les courriels d'activations arrivent sporadiquement ; si vous ne recevez rien, n'hésiter pas à me faire parvenir un courriel direct ;)

Bivalves

Ici on cause microfaune aquatique
Ralke
Messages : 455
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 à 9:56
Localisation : Tarn

Bivalves

Message par Ralke » jeu. 04 juin 2015 à 18:12

nono a écrit :[...]
L'idée des moules salées m'inspire, je vais tenter d'en maintenir 1 petite poignée et de voir comment elles peuvent influencer un petit éco-système. Je leur ferai une petite quarantaine.
Je vais préparé un volume plus grand, je me disais justement que ce petit élevage mériterait de passer sur un volume plus important.
Elles relarguent des PO4 utiles pour faire du phyto et tant pis pour la pollution (on en a déjà dans l'air et les poussières parisiennes, donc y en a déjà dans tous les pots du balcon, et puis j'en ai aussi en aqua des coquilles de ce genre, je suis plutôt désensibilisé sur ce point car no souci).
Quand vous parlez de pollution, vous faites allusion au côté accumulateur des mollusques bivalves qui libèrent d'un coup quand ils meurent, ou bien ?

Ralke
Messages : 455
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 à 9:56
Localisation : Tarn

Re: Artémias

Message par Ralke » sam. 06 juin 2015 à 8:52

nono a écrit :[...]

L'idée des moules salées m'inspire, je vais tenter d'en maintenir 1 petite poignée et de voir comment elles peuvent influencer un petit éco-système. Je leur ferai une petite quarantaine.
Je vais préparer un volume plus grand, je me disais justement que ce petit élevage mériterait de passer sur un volume plus important.
Elles relarguent des PO4 utiles pour faire du phyto et tant pis pour la pollution (on en a déjà dans l'air et les poussières parisiennes, donc y en a déjà dans tous les pots du balcon, et puis j'en ai aussi en aqua des coquilles de ce genre, je suis plutôt désensibilisé sur ce point car no souci).
Merci Nono pour la précision.

En fait, j'ai à peu près la même politique que toi pour les bivalves, mais aussi pour les gastéropodes en général. Même si à ce jour, mon bac n'en contient pas.
Seul bémol peut-être : je ne me vois pas mettre dans mon bac de 120 l de l'anodonte de 30 cm et +, parce que là, si ça meurt, c'est alerte à la pollution massive, même avec mes détritivores.

Cela dit, pour un truc aussi fragile que de l'artémia, je comprends les réserves.

Ralke
Messages : 455
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 à 9:56
Localisation : Tarn

Re: Artémias

Message par Ralke » dim. 07 juin 2015 à 23:40

Petite parenthèse pour les sphaerium et anodontes : les anodontes, tout comme certaines mulettes (des peintres notamment) sont vendues en toute légalité dans pas mal de jardineries, pour les bassins d'eau froide, comme ils disent.
Y'en a pas mal de moches, ça meurt comme tout parce qu'ils s'en occupent avec les pieds, mais ils sont régulièrement réapprovisionnés.

Je n'ai jamais su comment ils faisaient, puisque le mode de reproduction de certains bivalves est carrément complexe, faisant entrer dans la partie des poissons particuliers (type bouvières) qui sont eux-même menacés et protégés, enfin bref. Liste rouge ou pas, les anodontes en particulier sont trouvables à peu près partout dans le commerce, dans des quantités qui suggèrent l'élevage quasi industriel.

Pour les trucs type sphaerium, là c'est autre chose : m'a l'air compliqué à entretenir ce minuscule bestiau, cela ne se trouve carrément pas dans le commerce, c'est protégé, cela n'a pas "d'utilité fonctionnelle" significative et si on le récupère, c'est principalement par accident. Je serais ravi d'en avoir, encore plus de les maintenir, mais bon.

Oui, je sais, je suis un brin hors-sujet :mrgreen: .

Je :arrow: ...

Avatar du membre
fretka
Perle des Alpes
Messages : 3853
Enregistré le : mer. 13 août 2008 à 12:09
Localisation : martigny, Suisse

Re: Artémias

Message par fretka » lun. 08 juin 2015 à 6:24

C'est pas plutôt la bouvière qui a besoin de l'anodonte pour sa reproduction? Et pas l'inverse...
Et les sphaerium, j'en ai dans le substrat de mes poubelles, je les ai vu en rempotant mes nénuphars l'an dernier. Mais comme tu dis, pas tant d'utilité...
Il n'est pas de plus grand crime que de se substituer à la conscience d'autrui...
Ce doit être ça, après tout, le bonheur: la satisfaction de ne pas être l'autre...

Avatar du membre
Stalker
Messages : 3805
Enregistré le : mar. 05 juin 2012 à 9:48

Re: Artémias

Message par Stalker » lun. 08 juin 2015 à 6:34

Je ne savais pas que les Sphaerium étaient protégés, j'en vois partout dans la nature et j'en ai dans mes bacs.

Aurélien234
Joyeux
Messages : 6114
Enregistré le : dim. 20 juil. 2014 à 21:05
Localisation : Vendée

Re: Artémias

Message par Aurélien234 » lun. 08 juin 2015 à 8:22

L'anodonte utilise bien les branchies des bouvières pour héberger les larves dans un kyste sans danger pour le poisson :)
Toujours vivant, rassurez-vous, toujours la banane, toujours debout.

Ralke
Messages : 455
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 à 9:56
Localisation : Tarn

Re: Artémias

Message par Ralke » lun. 08 juin 2015 à 11:57

Hé hé, j'entretien donc le hors sujet. Après, je me contente principalement de recracher du DORIS et autres collecteurs de données scientifiques, donc sous réserve.

En fait, certains bivalves sont très dépendants de certaines espèces spécifiques. les cas les plus typiques sont :

- la mulette perlière (ou Margaritifera auricularius), un temps présumée disparue, dont on ne connait comme hôte que l'esturgeon français (tu m'étonnes, avec ce type d'exigences, t'es pas au top des espèces qui ont un avenir dans les parages...) ;

- la mulette perlière bis, la vraie en fait (Margaritifera margaritifera) : les hôtes de ce bivalve sont seulement les truites fario et les saumons atlantiques. Là encore, c'est quand même se tirer une balle dans le pied question survie...

Pour les cas précis avec les bouvières (là, niveau protection, on a du lourd), il me semblait bien que la bouvière était quasi indispensable à un bivalve, en plus de dépendre elle aussi de lui, mais je ne saurais plus lequel. Et plus je vérifie, moins j'ai je trouve de conformation, ce qui me fait penser que la réciproque n'est pas nécessairement vraie. Par exemple, avec le cas de la mulette épaisse (Unio crassus), elle peut profiter de 12 espèces de poissons différentes. Donc, je préfère ne pas affirmer que les bouvières sont essentielles à l'un des bivalves, du coup.

Pour les coquilles "de type Sphaerium" donc, que ce soient les cyclades ou les pisidies (on confond souvent les deux), elles sont considérées comme en danger d’après l’UICN ; elles font partie de ces fameuses espèces de la liste rouge, mais cela n'implique pas nécessairement une protection de type légal ou réglementaire. C'est souvent du cas par cas, avec des arrêtés préfectoraux, contrairement à des bestioles comme les batraciens et autres reptiles qui bénéficient d'une protection nationale de type réglementaire.
L'UICN a tendance à classer en liste rouge des espèces en soi parfois prolifiques et bien implantées localement, mais dont le milieu naturel subit en général de fortes dégradations et/ou pollutions et dont on peut raisonnablement penser que leur heure de gloire est passée et que des temps sombres s'annoncent. Bref, très général, comme classement. Rien qui ne justifie des indignations lorsqu'on se trouve à en déplacer, parfois sans le vouloir, à l'occasion d'un prélèvement de vase dans un fossé.

Du coup, Stalker, tu m'intéresses... comment maintiens-tu des Sphaerium ? dans quels parages tu les a recueillis ? bref, dis m'en plus (possiblement sur un autre sujet, pour éviter de trop flooder celui-ci, avis à un modérateur de passage).

Avatar du membre
Stalker
Messages : 3805
Enregistré le : mar. 05 juin 2012 à 9:48

Re: Artémias

Message par Stalker » lun. 08 juin 2015 à 12:08

Je maintiens une espèce à double siphon et pied adhérent type escargot, que je pense être S.corneum. J'en trouve à la pelle dans toutes les rivières et beaucoup de mares d'Ile de France. J'en ai maintenu dans tout type de paramètres. Ca reste discret, caché dans la végétation. J'ai visiblement des repros.

Récemment en montant une poubelle je suis allé chercher des algues characées et elles étaient pleines de coquilles d'une autre espèce, plus petite et plus "sphérique", mais vivant aussi des les macrophytes.

Avatar du membre
nono
Messages : 204
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 à 18:57
Localisation : le perreux s/m

Re: Artémias

Message par nono » lun. 08 juin 2015 à 14:50

Faudra surement couper le sujet...

Comme toutes les mulettes et anodontes sont listées, il ne resterait qu'Anodonta grandis pour la commercialisation, mais je n'ai pas l'info qui confirmerait et ni penser regarder ou me renseigner en magasins.

Qlqs infos en vrac
Intérêt des études sur les bivalves
édité
thèse: Biomarqueurs d'effets chez Corbicula fluminea
Thèse: Biodétection en temps réel (un exple parmi d'autre)
Les mollusques
Modifié en dernier par nono le lun. 08 juin 2015 à 19:15, modifié 1 fois.
Homo amphibis

j@c
Messages : 1
Enregistré le : lun. 08 juin 2015 à 18:37

Re: Artémias

Message par j@c » lun. 08 juin 2015 à 18:46

bonjour,
Juste une petite précision pour ceux qui suivraient les références mentionnées par nono,
l'article "Un projet aurifère avec des perlières" (http://finalysis.fr/news.php?numnews=15), daté du 1 avril 2015, contient des inexactitudes : il s'agit d'un poisson d'avril basé sur des infos réelles
il faut lire jusqu'au bout pour voir ce qui est vrai et faux
Mais il est vrai que les moules d'eau douce font héberger leurs larves par des poissons (plus ou moins spécifiques selon les espèces).
A l'inverse, il est aussi vrai que la bouvière dépose ses œufs dans des moules d'eau douce.
j@c

Avatar du membre
nono
Messages : 204
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 à 18:57
Localisation : le perreux s/m

Re: Artémias

Message par nono » lun. 08 juin 2015 à 19:14

oO, le con! :oops: c'était trop originale pour être vrai.. :roll:

Je l'édite et le remplace par le dernier que je viens de trouver
3 espèces exotiques (Corbicula, Crepidula et Dreissena)
Homo amphibis

Avatar du membre
nono
Messages : 204
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 à 18:57
Localisation : le perreux s/m

Re: Artémias

Message par nono » mar. 09 juin 2015 à 8:45

fretka a écrit :C'est pas plutôt la bouvière qui a besoin de l'anodonte pour sa reproduction? Et pas l'inverse...
Dialectique ou sémantique (?) : le premier de ces binômes ("exclusifs") est celui qui utilise l'autre pour pondre: bouvière/anodonte et mulette perlière/saumon.

Après avoir fait un tour sur certains sites de ventes, il s'agirait (selon leur infos) de Sinanodonta woodiana qui sont vendues pour les bassins.

Je remets certains de mes propos restés dans le sujet de Domi
nono a écrit : Comme ce sont des bio-accumulateurs et bio-indicateurs de polluants liés à la pétro-chimie et à d'autres comme les perturbateurs endocriniens (la pils de nos chères et tendres), c'est le risque à gérer si on en met.
Je me dis qu'on pourrait aussi y retrouver des micro-particules de plastoc, puisque c'est déjà constaté chez des daphnies.

Malheureusement, ne faisant aucunes mesures ni en milieu ni chez moi, je n'ai aucun paramètres à fournir pour assurer mes propos.
Seul mon coup d’œil me permet de vous dire que les poissons des bacs passés en low-tech et qui accueillent les bivalves ne montrent pas de signe inquiétant, ni aucun autres signes de déséquilibre.
Par précaution, avant l'intro en bacs, je procède toujours à une quarantaine (jeun au début, changement d'eau, puis spiru comme première nourriture).

Je le fais en connaissance de cause.. J'avais pesé le pour et le contre et je me suis trouvé des arguments pour tenter la maintenance de bivalve en aqua:
- la pollution, quoi que tu fasses pour l'éviter, c'est comme les algues, incontournable, surtout si tu rajoutes des trucs bullés d'un peu partout, et même si les points de bullages semblent clean,
- à une époque où je faisais de la bouffe maison, les moules marines étaient déjà au menu. Certes la pollution en eau douce est surement moins diluée que sur le littoral, mais,
- si le lieu de prélèvement n'est pas ou très peu pollué (comme mon point de cueillette, c'est une zone de baignade), en mourant (et c'est pas le but) le bivalve n'en relarguera pas ou peu.
Dans la pratique,
- si on en met en aqua, on a des chances (ou la volonté) d'introduire aussi du périphyton qui aide à dépolluer,
- elles caquent des po4 qui nourrit le phyto du bac qu'elles consomment avec les corpuscules de nourriture du commerce ou de la spiru
.......
ils s'agit des invasifs corbicula et moules zébrées, puisque les sphaerium et anodontes (listées rouges) sont bien moins communes dans mes coins de cueillette (j'en ai peut-être, mais c'est encore très petit donc pas facile à identifier pour l'instant).
Mon défi perso était de trouver les moyens d'avoir un milieu assez nourricier pour espérer une maintenance à long terme.
Je n'aspire pas à les reproduire, c'est un autre défi..
Pour les coques, la maintenance en low-tech est ok chez moi, alors que les zébrées sont vraiment plus sensibles au manque de remou.
Homo amphibis

Ralke
Messages : 455
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 à 9:56
Localisation : Tarn

Re: Bivalves

Message par Ralke » mer. 10 juin 2015 à 18:43

Hum. Tu me mets le doute Nono.

D'un côté ce serait tellement plus logique que les coques que l'on nous vend soient des espèces étrangères non protégées, d'un autre, cela ressemblait quand même vachement à de l'anodonte locale, d'une taille assez conséquente qui plus est (il paraît que pour faire grossir des bivalves, les sagouins les mettent dans de l'eau plus chaude, ce qui limite leur espérance de vie comme pas permis mais les fait vraiment très vite grandir, à confirmer).
M'enfin, si on reste rationnel, on peut considérer que le commerce ne propose que de la coquille chinoise.

Avatar du membre
nono
Messages : 204
Enregistré le : sam. 10 mai 2014 à 18:57
Localisation : le perreux s/m

Re: Bivalves

Message par nono » jeu. 11 juin 2015 à 12:10

En page 2 de ce doc, il y cette planche des espèces d'anodonte présentes en europe.
Image
The eight unionoid species of the North and Central European
region. (A) Anodonta anatina. (B) Anodonta cygnea. (C) Pseudanodonta
complanata (photograph by S. Mueller). (D) Sinanodonta woodiana,
(E) Unio crassus. (F) Unio pictorum. (G) Unio tumidus. (H) Margaritifera
margaritifera. Scale bars = 20 mm.
Malgré la planche (et sans prendre en compte d'autres éléments de comparaison), j'hésite entre A, B et C pour identifier la seule coquille vide (de 8 cm) que j'ai ramenée lors d'une sortie.

J'ai aussi trouvé cette thèse canadienne (de 1985) sur Sphaerium corneum : Etude bio-écologique d'une population de Sphaerium corneum (Linné, 1758) ......
(p75 :arrow: des estimations de productions comparées à d'autres espèces)
Homo amphibis

Avatar du membre
flo
Scissorhands
Messages : 1611
Enregistré le : lun. 14 juil. 2014 à 19:47
Localisation : Lyon

Re: Bivalves

Message par flo » jeu. 11 juin 2015 à 22:49

Le n° 101 de "La Hulotte" portait sur "La mulette perlière"
"Quand on pense qu'il suffirait que les gens arrêtent de les acheter pour que ça se vende plus ! "
Coluche

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité