L’eutrophisation : une réalité

Des plantes ? De la nourriture ? A l'ombre ou au soleil ? Quelle eau ? Comment récupérer les poissons ?
On en parle ici
Répondre
Avatar du membre
Stalker
Messages : 3941
Enregistré le : mar. 05 juin 2012 à 9:48
Localisation : Paris

L’eutrophisation : une réalité

Message par Stalker » ven. 17 août 2012 à 10:13

Bonjour.

Comme vous le savez, j'aime reproduire des écosystèmes entiers dans mes aquariums et poubellariums et les regarder tourner sans entretient. Grossière erreur, puisque l'apparition de la vie dans un point d'eau est l'annonce de sa mort programmée, par un phénomène appelé eutrophisation. Même si l'on n'apporte rien au poubellarium, des nutriments sont apporter par les feuilles mortes, les insectes noyés, le pollen etc... Et créés in-situ par les micro-organismes à partir de CO2 et de N2 atmosphérique. L'eau s'enrichit donc en matière organique en suspension dans l'eau ou stockée dans les animaux et végétaux. Il arrive un moment ou la vase et/ou les algues prennent tellement de place qu'elles asphyxient toute vie (elles même comprises dans le cas des algues).

C'est ce qui a failli se passer dans mon poubellarium. En un an, les algues ont formé une couche épaisse au dessus de la vase. La chaleur de ces dernières semaines aidant, leur croissance a explosé. La population de plancton a baissé, l'eau chauffait plus vite au Soleil, il y avait de moins en moins d'eau libre... Bref, j'ai décidé de sortir le maximum d'algues possibles, et ce travail n'est pas terminé. Je pèserais les algues sèches à la fin pour montrer l'ampleur du phénomène.

Avatar du membre
Mattier
Gourou
Messages : 2199
Enregistré le : mer. 09 mars 2005 à 13:48
Localisation : Yvelines
Contact :

Re: L’eutrophisation: une réalité

Message par Mattier » ven. 17 août 2012 à 13:08

Oui, effectivement, c'est le même phénomène que dans une mare.
Il faut retirer régulièrement de la masse organique (algues ou plantes). Sinon, on assiste à ce qu'on appelle "l'atterrissement" du point d'eau.
Personnellement, je retire de temps en temps des lentilles, Pistias, algues filamenteuses, qui ne sont que de l'azote fixée. De cette façon, on évite l'eutrophisation du poubellarium.

C'est ce qui se passe dans la nature avec les animaux terrestres (élan, etc.) qui prélèvent dans l'eau davantage qu'ils n'y introduisent. C'est aussi le rôle des larves d'insectes volants qui se nourrissent dedans, et se barrent après.

Avatar du membre
Stalker
Messages : 3941
Enregistré le : mar. 05 juin 2012 à 9:48
Localisation : Paris

Re: L’eutrophisation: une réalité

Message par Stalker » ven. 17 août 2012 à 18:19

Les amphibiens également !

Répondre